Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 09:54

Nous n'en avons pas vraiment conscience et pourtant ça se joue tous les jours. Il serait peut-être temps de redescendre sur terre et d'appréhender le monde au-delà de notre seul clocher.

Non seulement le Moyen-Orient fait sa mue, mais s'il n'y avait que cela. Contrairement aux idées reçues, notre inconscient collectif instaure un black-out sur l'environnement social, politique et concentrationnaire. Nous ne voyons pas plus loin que le bout de notre nez, à moins que n'ayons pas envie de nous focaliser sur la mutation de notre monde. Oui, celui-ci change. Insidieusement. Grâce à la mondialisation. Nous jouons aux abrutis, nous concentrant sur notre moi, sur les effets et non les causes de ces changements en apparence inéluctables mais qui feront que nous serons toujours plus à la remorque des grands groupes. Est-ce plus longtemps acceptable ?

Voyez donc ce qu'il se passe outre-manche avec les journaux. Un australien d'origine, naturalisé américain, entend prendre totalement possession de la presse. Son entreprise est tentaculaire, il a pied sur chaque continent et entend bien s'emparer de tout ce qui compte en matière d'audience. Il n'est pas jusqu'aux satellites dont il ne possède pas déjà une part.

Le règne de la pensée unique trace son chemin sans que nous y prenions garde. Oh certes, nos médias ne se confondent pas et les repreneurs sont tellement clairs dans leurs démarches qu'on sait avant même le rachat s'ils sont de tel ou de tel bord. Certains se font même une spécialité de faire la nique au pouvoir. Mais cela change-t-il quelque chose à la donne ? Bien sûr que non ! La liberté ne s'achète pas, elle se prend. Quitte à y laisser des plumes. L'indépendance non plus ne s'achète pas, comme sa soeur elle se prend et quand on la tient, on la conserve. A n'importe quel prix.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Liberté
commenter cet article

commentaires

Blanche de Marseille 14/03/2011 16:23



Bonjour cher Fred - eh bien , te voilà Prophète vu les événements au Japon ! Ils relèguent tout dans le domaine de l'inutile  ( en ce qui me concerne ) mon dernier billet le précise
- Tu y apprendras que voter est devenu pour moi totalement exclu ! les événements dramatiques au Japon me remettent la pendule à l'heure - pourquoi chercher à partager avec des indifférents , qui
de plus passent en anonyme ? je suis dégoûtée mais bien plus attristée par ce qui se passe au pays du Soleil Levant et qui demain peut tout à fait se produire chez nous - La Nature va mettre tout
le monde d'accord !!!  inch'Allah !  Amicalement à toi  ( même si je ne suis pas ta direction allant dans le sens du vote , je garde amitié )



Le Mousquetaire des Mots 17/03/2011 11:00



Bonjour Blanche,


Nous sommes tous dégoûtés et pour tout une foule de raisons valables. C'est vrai qu'il devient ardu de passer outre de dégoût, pourtant il le faudra bien. On
peut en effet flancher et ne plus croire à rien, mais pendant un moment. C'est ce qu'on appelle une pause. Et une pause est momentanée. Elle permet de reprendre pied, de reconsidérer les
positions occupées, les décisions prises pour mieux repartir. Ce n'est pas un credo, c'est une réalité.



ledif trocas 12/03/2011 12:07



Notre cher mousQuetaire est bien silencieux ces jours-ci...
la déclaration de guerre de sarkubu à la Lybie hihihihihi l'aurait-elle laisser baba?
Madale la Terre qui pique une grosse colère aux antipodes l'a-t-elle tant impressionné qu'il tremble encore trop pour pouvoir viser les touches?
ou s'est-il rendu en Côte d'Ivoire pour donner au camarade Bagbo le conseil qui s'impose?
ou bien encore a-t-il été pressenti par le Dalaï Lamapour sa succexxion?
on attend des nouvelles
en toute amitié
ΦΙΛΙΚΆ



Le Mousquetaire des Mots 12/03/2011 18:30



Bonsoir Ami Fidèle,


Oui, le sllence, en ce moment, me convient. Le dégoût que je ressens depuis quelque temps s'accentue. J'abandonne, de guerre lasse, ces articles où je
tentais de comprendre, d'expliquer d'abord à moi-même, les réflexions qui me venaient à l'esprit. Je crois que j'ai besoin d'une pause pour retrouver l'élan qui me poussait à errer sur le réseau
en quête d'informations. Tout va si vite que c'en est effrayant. Je songeais aujourd'hui à un article recensant les ultimes épisodes survenus ces derniers jours. Et puis, je me suis dit Flûte.
Pourtant, la matière ne manque pas qui mériterait d'être exposée, décortiquée, analysée. Heureusement, d'autres sont là pour suppléer avantageusement à mes absences prolongées et surtout
volontaires.


Mais peut-être dérogerais-je à ce silence que je m'impose...Qui peut savoir ?


Je te souhaite une très bonne fin de journée. Amicalement


Un Mousquetaire dont le fleuret n'est plus qu'une vieille rapière émoussée



TendrePoison 10/03/2011 20:08



(Oups, j'ai l'impression que mon message n'est pas passé, je récidive:)


Merci Fred pour ton petit mot sur mon blog.
Très bonne année à toi aussi (vachement en retard :D)



Le Mousquetaire des Mots 12/03/2011 18:41



Si je n'avais pas autant tardé, toi même n'aurais pas eu de retard.



Blanche de Marseille 10/03/2011 09:31



Bonjour cher Mousquetaire des Mots - Je ne voudrais pas te donner des cauchemards mais j'ai écouté France Culture ce matin et j'ai appris que le cher Baroso avait présenté un plan qui
nous est caché par les Médias - un petit aperçu  , la retraite serait calculée en fonction de l'espérance de Vie !!!  C'est -y-pas-beau ?...Bruxelles sent de plus en plus mauvais !!!
 Pardon de te gâcher la journée , je vais essayer d'en savoir davantage - amicalement à toi petite boussole perso 



Le Mousquetaire des Mots 12/03/2011 18:40



Au lieu de tirer des plans sur la comète, ils devraient prendre en compte que l'inégalité de vie est également
inégalité face à la mort. L'homme jouant perpétuellement avec les allumettes, un jour un brasier sera déclenché par mégarde. Certains meurent à des âges canoniques (et le 21ème siècle n'a rien
inventé : il y a toujours eu des centenaires), d'autres sont fauchés en pleine jeunesse. Quand l'heure est venue, nul n'échappe à sa fin. Pour faire bref, les vues de l'esprit arragent bien les
politiques, cela les autorise à prendre des décisions arbitraires qui ne reposent sur rien de scientifique. Avec ce qu'il se passe actuellement, rien ne dit que demain la planète ne sera pas la
proie de conflits mondiaux ou que la nature ne se fâchera pas de telle manière que plus d'un continent se verra rayé de la carte. Quant aux épidémies, elles ne sont pas exclure. En outre, comme
les hommes se croient intelligents, ils gaspillent sans compter les ressources naturelles. Le tout mêlé peut être explosif et amener à une fin anticipée de tout.



Blanche de Marseille 09/03/2011 15:57



Bonjour cher Fred - tu me permets - à l'attention de ledif Trocas - merci de n'envoyer aucun email - je n'ouvre pas et je ne garde pas ce qui en en lien avec quelque blog que ce soit - à
de rarissimes exceptions - Amicalement à vous 



Le Mousquetaire des Mots 12/03/2011 18:34



Bonsoir Blanche,


Quel dommage que tu n'utilises pas ta messagerie ! C'est tellement agréable de se parler par ce biais. Certes, il faut privilégier la famille et les amis
très proches. Cependant, quelques entorses à cette règle peuvent avoir du bon. Comme approfondir une conversation entre 4 yeux.


Je te souhaite un excellent dimanche malgré la pluie annoncée.



Florentin 08/03/2011 17:33



En réponse à ton com. Ceux qui prètent  sans précautions, et surout à des taux usuraires, devraient en être de leur poche quand ils n'ont pas obtenu la preuve que leurs
futurs débiteurs sont solvables. Je ne comprends pas que des lois garde-fous visant ces gens-là n'aient pas encore été votées. Je ne comprends pas non plus un taux usuraire à 21,31% : qui va
emprunter à ces taux-là si ce n'est les pauvres gens vulnérables pris à la gorge ? Les autres ne sont ps si bêtes ! Alors ...



Le Mousquetaire des Mots 12/03/2011 18:32



Bonjour Florentin,


Si ces prêts existent sans être encadrés strictement, c'est tout simplement parce que l'état s'est désengagé. De toute façon, il faut que le contribuable
soit une pompe à fric : s'il ne paie pas d'impôts, il trinque d'une autre manière et ces prêts sont du pain bénit pour les usuriers qui les pratiquent avec l'absolution silencieuse de
l'état.


Bon dimanche


 



ledif trocas 05/03/2011 11:48



Dans ton 9h29 vers Blanche, deux mots me sautent aux yeux
Qomme ces diablotins Qui jaillissent des boites d'alumette sbricolées par les gamins
pour le carnaval:
"réaQtion QolleQtvive"
et bien voilà, pour moi l'INSURREQTION c'est ça!
On Qommence par s'indigner chaQune dans son petit Qoeur, chaQun dans sa petite tête -en fait pour les unes Qomme pour les autres c'est toujours plutôt dans la tête-; puis on sort de son petitQoin  au
Qafé du Qoin, on renQontre celui
du Qoin d'en face, ceux des autres Qoins y Qompris ceux
Qu'on avait méchamment Qollés là avec le bonnet d'Anne sur sa tête de Pierre, on s'en
jette QuelQues uns derrière le foulard rouge Qu'on s'est noué autour
du Qou comme par mégarde, on s'est bien chauffés et hop! en avant pour la
réaQtion QolleQtive! en avant
pour l'INSURREQTION!



"L’insurgé, son vrai nom, c’est l’Homme,
Qui n’est plus la bête de somme
Qui n’obéit qu’à la raison
Et qui marche avec confiance
Car le soleil de la science
Se lève rouge à l’horizon.





Refrain
Devant toi, misère sauvage,
Devant toi, pesant esclavage,
L’insurgé se dresse
Le fusil chargé.




On peut le voir en barricades
Descendr’ avec les camarades,
Riant, blaguant, risquant sa peau.
Et sa prunelle décidée
S’allum’ aux splendeurs de l’idée,
Aux reflets pourprés du drapeau.


Il comprend notre mèr’ aimante,
La planète qui se lamente
Sous le joug individuel.
Il veut organiser le monde
Pour que de sa mamell’ ronde
Coul’ un bien-être universel.


En combattant pour la Commune,
Il savait que la terre est une,
Qu'on ne doit pas la diviser.
Que la nature est une source
Et le capital une bourse
Où tous ont le droit de puiser.


Il revendique la machine,
Et ne veut plus courber l'échine
Sous la vapeur en action.
Puisque l'exploiteur à main rude
Fait l'instrument de servitude
Un outil de rédemption.


Contre la classe patronale,
Il fait la guerre sociale
Dont on ne verra pas la fin
Tant qu'un seul pourra, sur la sphère
Devenir sans rien faire
Tant qu'un travailleur aura faim !


A la bourgeoisie écoeurante
Il ne veut plus payer de rente
Combien de milliards tous les ans ?
C'est sur vous, c'est sur votre viande
Qu'on dépèce un tel dividende
Ouvriers, mineurs, paysans. "            Eugène POTIER
Ce Qui se passe aujourd'hui en au MachreQ au Maghreb, en IraQ
en Iran, peut se produire demain en Chine et après-demain en Europe où certains pays - la Grèce par exemple- sont entrés dans une phase pré-insurreQtionnelle. je Qrois Que chez vous le pouvoir est suffisament arrogant pour Que ça lui saute au
visage Qomme ces diablotins Qui jaillissent des boites d'alumettes
bricolées par les gamins pour le carnaval.


mes petits Q se sont déliQatement posés là dans le seul but d'égayer un peu un
propos pas marrant

ΦΙλΙQΆ



Le Mousquetaire des Mots 05/03/2011 12:55



J'ignorais que l'Internationale était française... Merci du tuyau, mon inculture crasse ne m'accompagnera pas jusqu'à la tombe.



Pangloss 05/03/2011 11:09



Oui! La liberté se prend. Elle n'est qu'un recul qu'on impose à l'autorité.



Le Mousquetaire des Mots 05/03/2011 12:49



Bine plus qu'un recul, une force d'opposition qui peut devenir un tsunami social.



sylvie 05/03/2011 10:25



Il me semblait bien pourtant qu'une foutue loi européenne interdisait certaines fusions ou prises de participation sous couvert de lutter contre des monopoles de fait ? Bon, OK, Murdoch n'y est
pas soumis… donc, traduction : on interdit aux entreprises européennes de faire dans nos frontières ce que d'autres viennent y faire avec un siège extérieur à l'UE… vu sous cet angle, et pour une
fois, il n'y a pas que les petits qui trinquent


Sinon, bien d'accord avec toi Fred : la liberté ne se décrête pas, elle nécessite un long apprentissage et une éducation. Du moins, si nous voulons vivre en société et en bonne intelligence avec
tous.



Le Mousquetaire des Mots 05/03/2011 12:49



Il ne faut pas oublier que l'Agleterre n'est pas vraiment rattachée à l'U.E., qu'elle conserve sa livre et les avantages afférents, mais qu'elle est bien
contente pour d'autres points d'être européenne... Quant aux lois promulguées, elles devraient avoir le même poids juridique pour les étrangers à l'union. Il suffit de voter en
conséquence.


Une remarque en passant : aux USA, il y a une loi anti-trust et pourtant certains ne se gênent pas pour faire main basse de manière détournée, surtout quand
ils s'exportent...



Florentin 05/03/2011 10:18



Je crois quand même que l'eau s'approche du bord et que la coupe va déborder. Nous n'avons pas les mêmes raison que nos voisins d'outre Méditerrnée de nous révolter, mais l'idée pourait
-insidieusement - faire son chemin. On ne supporte pas l'intolérable et là ça commence à faire. Sérieusement. A propos du bénévolat, je suis d'accord avec toi. Il remplit les trous que
l'Etat ne veut pas combler. Mais, le problème, c'est qu'il ne les comblerait pas quand même. Alors ...



Le Mousquetaire des Mots 05/03/2011 12:46



Encore faudrait-il que le lessivage de cerveau généralisé ne soit pas aussi intense : il est difficile de réveiller ceux qui dorment profondément. Avec
l'augmentation de l'énergie (gaz : 20% en un an. A quand l'alignement de l'électricité ?), l'augmentation des matières premières, de l'alimentaire, du forfait hospitalier (3 fois plus cher dans
les prévisions), bref, tout ce qui fait que c'est la vie et qu'elle doit être supportable par tous, c'est effectivement explosif.


Je suis bien d'accord avec toi, sans les bénévoles rien ne se ferait. Quelle honte !



Blanche de Marseille 05/03/2011 09:13



Cet Australien-Américain glouton je suppose que tu parles de Murdoch  ? Je te reprends : nous serons toujours à la traîne des grands groupes...et là vois-tu je tique ! parce que tu
me sembles adopter un langage de compètition - cet esprit de compétition lamentable qui détruit et ruine tout petit à petit ! quand à l'orientation donnée dans les Médias ,  elle est 
ici , systématiquement en faveur de l'UMP ! Copé s'étale partout et c'est vrai que son débat sur ...l'Islam ( revenant comme un chien à son vomi d'identité nationale ) est vachement intêressant
ne trouves-tu pas ? Il est vrai que donner du Travail , des Logements à des prix décents , soigner et éduquer ...Pffffttt...je me demande pourquoi j'en parle encore ?!!!  La France n'est pas
représentée par ces bouffis de suffisance !  Pardonne ma colère mais je la pense tout à fait justifiée , AVANT de pipoliser un débat mal venu et ringard , porteur de divisions entre les
Français , ceux qui ne nous représentent pas et dont j'espère bientôt qu'ils seront renvoyés à leurs chères études - commissions - débats inutiles etc...en effet nous sommes à la traîne du
progrès social bien compris et mis en application !  Copé pipolise !!! Amicalement à toi cher blogueur



Le Mousquetaire des Mots 05/03/2011 09:29



Bonjour Blanche,


Effectivement, je parlais de ce monsieur. J'émets seulement une évidence : tu me réponds que tu tiques à cause de cette phrase que tu reprends. Je crois
pourtant, en terminant l'article, avoir été d'une clarté évidente. Ce que je dénonce, en fait, c'est tout simplement que nous restons souvent sans réaction collective, nous absorbons ces rachats
de médias comme si c'était normal, alors qu'il n'en est rien. La mondialisation semble avoir pour but une uniformisation de pensée. C'est très dangereux. Et ça bouge en Grande-Bretagne car la
mise sous tutelle de tout un groupe de presse revient à dire que les hommes forts font ce qu'ils veulent à coups de pognon et que les peuples seront asservis à une pensée qui n'est pas la leur,
ce qui relève, à mes yeux, du délit. Nous subissons déjà l'américanisation, devons-nous supporter sans réagir aux mises à sac d'une culture propre ? Il ne s'agit pas de compétition, mais de
l'intérêt que je porte à cette nouvelle donne que d'aucuns appellent "nouvel ordre mondial". Et ne me dis pas que c'est caricatural, c'est hélas une réalité quotidienne et l'adjectif insidieux en
dit bien davantage que de longs discours ou des phrases bien
senties.                                                                                                                                                                 


Je n'ignore pas ce qu'il se passe chez nous, je ne prends cet exemple de rachat que pour montrer du doigt ce qui nous guette. Quant au débat sur l'Islam, je
le juge tout aussi déplacé que celui sur l'identité nationale. J'ai cru comprendre qu'il n'aurait pas lieu et j'espère bien qu'il n'aura d'autre existence que celle d'avoir été lancé sans
concertation et rejeté. Il est en effet des problèmes de société bien plus importants à traiter. Il se dit qu'ils font partie du programme du palais. Mais pour l'heure, ces chantiers semblent
plutôt en panne.


Bonne journée à toi, Blanche. Amicalement                 ton petit
mousquetaire (quelque peu déboussolé par tout ce qu'il découvre de malsain dans le monde qui l'entoure)



Jean-François Vionnet 04/03/2011 12:08



J'espère vivre assez longtemps pour voir des changements dans le monde du capitalisme qui marche sur la tête.


Amitiés.



Le Mousquetaire des Mots 05/03/2011 09:51



Je l'espère avec toi



plume de cib 04/03/2011 09:24



bonjour,


les chinois ont certes rêvé de devenir les maîtres du monde et nous, on a fini par le croire. Mais les dirigeants chinois ont juste oublié que le peuple Chinois ne peut rester contenu entre des
murs de verre. Il a aujourd'hui accès au monde et donc sa vision change. Il n'est plus soumis, il a lui aussi envie d'avoir sa partu du gâteau. On ne nous en parle pas, mais de grandes
révolutions sont en train d'émerger en Chine. Il y a de plus en plus de manifestations, les gens veulent être augmentés. Ils ne se feront pas avoir une fois de plus. Donc, les chinois auraient pu
devenir les maitres du monde, dans une autre vie. il n'y aura plus de maîtres du monde car les peuples aujourd'hui veulent naître libres et indépendants. Ils sont en train de tuer ce capitalisme
qui les fait rêver.



Le Mousquetaire des Mots 05/03/2011 10:04



Bonjour Plume,


L'orient n'est pas à exclure des préoccupations car il représente un fort potentiel. Les pays actuellement en pleine révolution sont plus nombreux qu'on ne
le dit. Et c'est très vrai que les chinois veulent davantage consommer, être mieux payés, voyager, disposer de liberté. Pour l'instant, la main de fer qui dirige le pays cède face à certaines
revendications mais maintient encore les citoyens dans un cadre dur. Il faudra du temps pour qu'émerge une nouvelle Chine.



Pat59 04/03/2011 09:01



Bonjour Fred,


Les médias c'est maintenant "la clé" ou le 7ème pouvoir, celui qui le maitrise a une bonne chance d'avoir le pouvoir.


Dans l'immédiat, pour moi le plus grand danger est chinois, je t'enjoins à lire mon dernier article il est explicite. On peut m'accuser d'être Sinophobe, je réponds oui, avoir une phobie c'est
avoir peur de quelque chose, et j'ai peur des maitres du monde que sont devenus les chinois.


Amicalement Pat



Le Mousquetaire des Mots 05/03/2011 10:00



Bonjour Pat,


J'ai lu ton article. Il est fort clair. La deuxième puissance mondiale (et elle dispose d'une masse importante de travailleurs) est la Chine. Son
implantation en Grèce est bien réelle, mais également dans les pays africains. Alors qu'il faudrait évoquer ce fait, on nous bassine avec des débats à forts relents de cloaque. Ceci dit, les
dangers de la société actuelle sont multiples et le rachat de groupes de médias est l'un des dangers potentiels d'une uniformisation planétaire.



Juliette des spiriti sancti 04/03/2011 08:30



L'indépendance non plus ne s'achète pas, comme sa soeur elle se prend


mais voilà un véritable cri insurrectionnel, συντροφε!
auquel je ne pourrai que joindre ma petite chanson "révolutionnaire"


je reviens de suite, comme écrivait la concierge...



Le Mousquetaire des Mots 05/03/2011 09:56



Je n'ai fait qu'émettre des évidences. Il faut dire que l'époque se prête bien volontiers à ces constats, n'est-il-pas ?



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche