Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 12:50
Les paysans ont une sacrée dette sur le dos (environ 500 millions d'ueros). tout ça, parce que la France a octroyé des aides aux paysans producteurs de fruits et légumes de 1992 à 2002. Avec l'accord de Brxelles, puisqu'il s'agissait de faire concurrence àl'Espagne et au Portugal.

Manque de bol pour nos paysans : Bruxelles conteste ces subventions alors qu'elle était parfaitement au courant (ou avait ferpmé les yeux). On sait bien que la main d'oeuvre des pays du sud était moins onéreuse que la nôtre et que le produit à l'étage, en conséquence, était moins cher. Nos paysans râlaient assez pour que personne ne l'ignore, pas plus nous que Bruxelles.

La question qui se pose est : comment nos producteurs vont-ils rembourser une somme aussi astronomique en période de crise ? Car enfin, s'ils ont perçu des aides, c'est bien parce que la filière fruits et légumes en avait besoin (ou je n'ai rien compris au jeu de la concurrence).

Le 31 juillet dernier, des producteurs de pêches, fruit de l'été par excellence qu'on est tous ravis de déguster, à Perpignan, ont déversé des tombereaux de ce fruit à la chair pulpeuse et sucrée à souhait en guise de protestation. Quand ils en arrivent là, c'est parce que ça va mal.

Aujourd'hui l'Europe estime que ces subventions ont nui à la concurrence. Aberrant ! Les élus de l'Europe ont les neurones à l'envers. Est-ce parce que c'est l'été et qu'il fait trop chaud ? Est-ce parce que les pays du sud, aussi mal lotis que le royaume, ont demandé des explications ? Rien n'est dit à ce sujet. Mais le couperet est tombé. Sans appel. Alors que parmi ces exploitants, sont morts ou ont dû cesser leur activité. Un sacré casse-tête, non ?

Vous croyez que sa majesté va devoir interrompre ses vacances ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article

commentaires

Renard 04/08/2009 00:04

C'est bien pour ça que l'autre s'est assis sur le non au référendum, et qu'il a passé outre, non seulement ça lui aurait enlevé l'occasion d'aller y faire le guignol, mais encore, il fallait essayer de négocier pour cette dette.Et quand les élections pour les européennes sont arrivées, on a eu droit à une rebelote... mais tous vont hurler au voleur quand il va falloir rembourser la dette..il n'y a pas de logique dans ces comportements

Fred de Roux 04/08/2009 08:57



Bonjour Renard,

Pourquoi toujours chercher la logique ? Tout dans le comportement humain va à l'inverse de la logique.
Le plus fou dans cette histoire, c'est l'attitude de Bruxelles vis-à-vis de ces subventions. Le parlement européen n'avait pas à fermer les yeux pendant 10 ans s'il escomptait réclamer par la
suite le remboursement. Mais peut-être est-ce dû à la crise financière : les besoins en liquidités doivent plus importants qu'on ne le dit d'où cette réquisition hors logique.

Bonne journée



sixtine 03/08/2009 18:57

Depuis le temps que le monde agricole est subventionné ou indemnisé à outrance, il y a sûrement eu bien des abus... Mais la facture est une fois de plus beaucoup plus lourde pour les plus petits exploitants qui n'ont pas de marge financière de sécurité, eux... Alors on fera appel au reste de la populace pour éponger la dette... une de plus !Charmant !

Fred de Roux 03/08/2009 20:10



T'en as pas marre de ressembler à la poule aux oeufs d'or et d'être une vache à lait ? Moi, oui. Ca devient un peu trop tendancieux cette affaire et la manie de nous pomper sans compter me pompe,
mais me pompe...

A croire qu'on fait tout pour être bernés et perpétuellement sollicités sans qu'on soit responsable en rien de la panade actuelle.

Bon, il va falloir pondre cet article (un de plus qui parle de ces dettes critiques qui nous tombent sur le dos et des impositions qu'on nous jette à la figure sans qu'on ait à piper mot). Ca me
fait penser au "Sois belle et tais-toi" que je transforme volontiers en "Paye et tais-toi".
Pas de doute, on nous prend vraiment pour des cons...



mocekx 03/08/2009 18:35

ce qui est en cause ce n'est pas les subventions mais leur mauvaise utilisation dont tout le monde  était au courant y compris les fonctionnaires de BRuxelle; je suis surpris qu'avec l'influence notre grandissime gouvernant un compromis n'ait pas été trouvé; pour des raisons d'indemnités notre nouveau ministre de l'agriculture a accepté de payer, sachant que le lobby agricole, on ne peut plus puissant, fera tout pour obtenir par un biais queconque que le contribuable mette la main à la poche; la campagne de de FNSEA a déjà commencé;; et il est vrai que pour des raisons politiques obscures la concurence déloyale de certains pays n'a jamais été dénoncée

Fred de Roux 03/08/2009 18:47



Bonsoir Mocekx,

Décidément, j'en apprends de bien belles à mesure que l'article est lu. Il y a des mystères insondables apparemment, comme la non dénonciation de la concurrence déloyale. Tu évoques des "raisons
obscures", j'aime bien l'expression car elle révèle la face cachée des choses et les relents nauséabonds d'une diplomatie déplorable.
Jusqu'à quand lèvera-t-on des lièvres dont la course effrenée est loin d'être achevée ? Ca devient fatiguant de toucher du doigt ceci et cela et de n'en rien maîtriser. Je vais finir par, comme
certains, rêver de révolution et prêcher pour qu'elle advienne.

Bonne fin de journée malgré ces sinistres histoires de gros sous pas très propres.



mocekx 03/08/2009 18:35

ce qui est en cause ce n'est pas les subventions mais leur mauvaise utilisation dont tout le monde  était au courant y compris les fonctionnaires de BRuxelle; je suis surpris qu'avec l'influence notre grandissime gouvernant un compromis n'ait pas été trouvé; pour des raisons d'indemnités notre nouveau ministre de l'agriculture a accepté de payer, sachant que le lobby agricole, on ne peut plus puissant, fera tout pour obtenir par un biais queconque que le contribuable mette la main à la poche; la campagne de de FNSEA a déjà commencé;; et il est vrai que pour des raisons politiques obscures la concurence déloyale de certains pays n'a jamais été dénoncée

Pat59 03/08/2009 17:33

Bonjour Fred,J'ai entendu cette information et surtout l'intervention du tout nouveau sinistre de l'agriculture qui il faut bien l'avouer est comme un coq, il chante les deux pieds dans le fumier agricole.Si j'ai bien compris le film de l'histoire, le dossier traine depuis des années, et comme tout de report en recours on est arrivé tout doucettement au terme de tout ça et le moment de présenter la facture est venu.Le choix était simple, ou la France acceptait de rembourser et là on pouvait discutailler les modalités de remboursement soit la France refusait de payer et le compteur des pénalités se mettait en marche à coups de dizaine de millions d'euros.Alors j'en arrive à ce petit constat, la France a accepté de rembourser soit mais maintenant qui va casquer ? hum... je vous le "Emile" c'est nous encore une fois et cela même si vous n'êtes pas agriculteur !On va y aller de notre poche, mais pas les grosses coopérative, pas les riches surtout ! La base est là pour cela.Car une chose est certaine, l'Europe veut ses sous-sous et ils s'en tamponnent se coquillard sur l'air de la Madelon du qui va casquer.Vive l'Europe une et indivisible ! Une belle m****e oui !AmitiésPat

Fred de Roux 03/08/2009 18:52



Bonsoir Pat,

La Madelon, j'aime bien, mais trinquer pour les autres, j'aime pas. Merde quoi, je trime pour vivre et si je m'en tire c'est par le truchement de précautions infinies. je n'ai pas envie de payer
pour les autres. J'veux pas crever au travail et me retrouver nu sous le ciel parce que mon toit aura disparu. Ras le bol de tout ça et de la malhonnêteté ambiante.
Vive l'Europe, celle que nous voulons pas et qu'on nous impose parce qu'il y a des idiots qui votent n'importe quoi pour conserver leurs privilèges. Répugnant ! Dégueulasce ! Inique !



la fleur 03/08/2009 17:12

moi j'ai cru comprendre que ces aides octroyées devaient initialement servir en cas d’urgence pour parer, par exemple, à de mauvaises conditions climatiques. Or sans aucun contrôle , tout le monde fermant les yeux , celles ci ont servi à s'acheter du matériel , des tracteurs et autres investissements , une sorte de détournement , quoi ..dans le consensus général ...Alors qui doit payer , les agriculteurs concernés , ou les contribuables ? ... Car quelqu'un devra payer la note ! En tout cas y'a pas que les Rmistes qui sont assistés ! une bonne occas de le rappeler ! ...Et faut pas se leurrer , rien que pour la PAC, nos agriculteurs ont tous voté en majorité pour cette Europe !  et çà vote à droite ! ... bein , comme çà , ils sauront ! ...t'en fait pas , si la FNSEA s'en méle ,  ils ne payeront pas ! ... c'est pas comme toi, quand tu détournes une aide ...pas de pitié ! ...

Fred de Roux 03/08/2009 18:42



Bonjour La Fleur,

Tu m'en apprends de belles. Comment, nos péquenots auraient détourné les subventions pour s'acheter du matériel ? Oh, que c'est donc vilain. Et puis, c'est quoi cette histoire de climat ? Je
tombe des nues.

Tu dis également que ces agriculteurs subventionnés ne règleront pas la note, mais que ce sera nous. Charmant... Déjà qu'on passe son temps à budgétiser chaque achat..., qu'on s'arrache la
tignasse pour ne pas être dans le rouge..., qu'on rogne un peu sur tout... si on doit encore payer pour les autres, il ne nous reste plus qu'à nous pendre... ou DEMANDER des SUBVENTIONS (on
devrait, puisque d'autres l'ont fait et qu'ils en ont obtenu...)



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche