Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 06:29
La pandémie que tous les astrologues politiques prédisent risque d'être un fléau davantage financier qu'humanitaire. Les assurances ne couvrent pas ce type de risque.

A preuve les manifestations festives de type sportif ou de spectacle n'auront pas lieu. D'ailleurs,  un premier concert au stade de France en a fait les frais puisqu'il a été annulé par précaution. En effet, le rassemblement de plusieurs centaines de personnes promet de propager les virus à la vitesse grand V. Ledit concert devait avoir lieu à la période, selon les autorités sanitaires, la plus propice, traduisez à l'automne.

Pourquoi avoir annulé alors que rien ne garantit que la pandémie sera effective ? Tout simplement parce que les sociétés d'assurances proposaient des taux beaucoup trop élevés. Que voulez-vous, quand on propose à un public de chanter avec les professionnels, il coule de source que c'est organiser un "véritable piège à postillons" (l'expression n'est pas de moi mais d'un journaliste du Monde). Le plus simple n'aurait-il pas été de proposer la distribution de masques de protection ? Apparemment non !

Côté entreprises, elles disposent toutes d'un contrat en responsabilité divile. Et là le chantage est carrément odieux : si les entreprises démontrent qu'elles ont pris toutes les mesures nécesaires pour  rester actives et enrayer toute possibilité de propagation du virus, elles pourraient bénéficier d'une baisse de 10 à 20%.

Et avec ça, vous me direz qu'on n'est pas dans une société qui ne pense que par le fric ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu finance
commenter cet article

commentaires

Pangloss 29/07/2009 12:12

c'est plutôt une société qui ne pense pas.

Fred de Roux 29/07/2009 12:16



... et qui ne panse pas non plus



Jean georges 27/07/2009 23:55

En effet ce battage médiatique autour de la grippe A  est assez surprenant. Je lisais un papier hier ou avant hier d'un français émigré en Angleterre qui contait sa "grippeA" il disait en substance que c'était la plus "petite" grippe qu'il ait pu avoir, même pas de grosse fievre, deux ou trois jours mal foutu etc..Je me souviens de quelques grippes des années cinquante ou soixante où le malheureux qui s'en choppait une s'en prenait pour la semaine au lit 40° de fievre , une toux a vous décrocher les poumons . Il doit y avoir anguille sous Roche ( pas fait exprès Roche les labos) . JG. Cordialement.

Fred de Roux 28/07/2009 08:23



Bonjour Jean-Georges,

On sait que la grippe saisonnière tue davantage de malades que cette grippe n'en a fait jusqu'alors. C'est tout de même étrange que l'OMS ait déjà décrété le stade pandémique (normalement, il
faut des milliers de morts pour atteindre un tel niveau). Pourquoi la France n'en est-elle qu'en alerte 5 et freine pour déclarer l'alerte maximale (6) ?
De l'avis de certains médecins, vacciner à tour de bras n'empêchera rien et à force de sursoigner (donc vacciner pour la grippe) le système immunitaire n'assure plus sa fonction protectrice. Tous
les avis  ne sont pas les mêmes, il y a les pro et les anti.
Ce qui est certain, c'est que c'est une sacrée source de revenus pour les labos. C'est bien la seule certitude qu'on ait à ce sujet.



sixtine 26/07/2009 13:08

Je crois que le " maître-mot "  se nomme : régulation !On va réguler l'économie et les marchés en régulant le flux des populations !A partir de cette règle, tout est possible et le pire n'est pas à exclure !Et je ne suis pas parano, seulement réaliste !

Fred de Roux 27/07/2009 13:33



Régulation du lux migratoire des populations... Cela rappelle fâcheusement une période ne remontant pas encore à un siècle d'existence mais de sinistre mémoire...



Renard 25/07/2009 23:14

Le seul problème, c'est que les entreprises qui pourront apporter cette preuve d'avoir pris toutes les précautions, et bénéficier d'une remise, seront les grosses entreprises, mais je vois mal les petites boites, les sous traitants par exemple qui rament déjà, faire des dépenses supplémentaires pour avoir la remise.C'est pareil pour tout, si tu as les moyens et que tu payes ton nouveau frigo américain cash, tu as une remise. Si tu ne peux pas, tu le payes plus cher que son prix avec le crédit... 

Fred de Roux 26/07/2009 10:32



Hello Renard,
L'argent appelle l'argent (je sais, je me répète) et comme on ne prête qu'aux riches, on reste bien dans le système qui vient de s'écrouler en beauté.
Effectivement seules les gros consortiums pourront adapter leurs systèmes de protection et bénéficier de remises. C'est dans la logique du système : les gros doivent absolument avaler les petits.
Avec une carotte aussi appétissante (la remise), ils ne vont surtout pas se gêner.



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche