Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 20:39
Le sac à malice est le bagage de tout homme politique qui se respecte. Ils rivalisent d'ingéniosité pour trouver l'idée qui arrachera un sourire au roi. Le petit dernier vient de pondre un super pataquès : prolonger la période d'activité en portant l'âge de la retraite à 67 ans. Pas mal du tout ! Parfaitement en accord avec la politique du tout réforme. Il est à parier qu'en son palais, le roi se réjouit de ce bon tour sorti tout droit de l'esprit tortueux de son valet préféré. Allons, ne rechignons pas à la tâche, attelons-nous à notre ouvrage puisque cela plaît au roi ; dégainons nos armes de bons serviteurs et trimons juqu'à ce que nous n'en puissions plus.
Il faut en passer par là puisque telle est la volonté désormais affichée de la cour et de son souverain. Eux-mêmes ne travaillent-ils pas d'arrache-pied sept jour sur sept pour que le royaume rebondisse et éclaire de sa gloire renaissante le monde entier ? Prenons exemple sur eux, dévoués corps et âme au royaume et à sa renommée. Imitons-les ces élus, sortis des urnes comme par magie et qui gouvernent bon an mal an les destinées du territoire et de son rayonnement ! Ils sont là, exemplaires, brillant des feux de leur travail acharné, des lois qu'ils renouvellent tous les quatre matins, de l'esprit éveillé dont ils ne se départissent jamais ! Soyons dès demain à leur image : travailleurs impénitents qui refusent de lâcher leur outil et préfèrent crouler sous le faix plutôt que de songer à un repos mérité. Le royaume doit se relever de ses décombres financiers, alors n'hésitons pas : reprenons notre outil et trimons, trimons, trimons ! Jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article

commentaires

Pat59 17/06/2009 14:41

Non, pas de mal Fred, l'écriture de "bas" en fait était un jeu de mots pour "bas de l'échelle" "peuple d'en bas" etc...j'aurais peut être dû le mettre entre guillements.En fait, si tu regardes bien et fait le calcul, bien que n'ayant pas le terme d'impôt juridiquement parlant, le résultat est le même c'est une ressource pour l'Etat, enfin, j'aurais dû dire était une ressource, et c'est pour cela que maintenant le financement des retraites pose de si gros problèmes

Fred de Roux 17/06/2009 18:56



Merci pour l'explication, ce n'était pas évident. Oui, les guillemets auraient été appropriés.

Mais qu'est-ce qu'ils ont les retraités à vouloir vivre et recevoir leur pension... Il serait temps qu'ils songent à plier bagage parce qu'ils coûtent beaucoup trop cher. L'état n'est plus
la "Providence" : panier percé sans égal, il faut qu'il résolve son insolvabilité... Crois-tu qu'on peut  suggérer que le refus de légaliser l'euthanasie a été une bourde qui aurait
pu être évitée ?



Jean+Legain+humoriste 17/06/2009 09:19

N'empêche que c'est une bourde. Et juste après les Européennes ça fait mauvais genre (cf. mon dessin). La com' habituelle c'est de passer par "l'allongement de la durée du travail", mais pas de parler d'âge car là ça devient concret pour les neneus qui votent pour eux.

Fred de Roux 17/06/2009 12:36



Jean, la liberté de pensée existe. A chacun de savoir ce qu'il pense ou comment penser. Cette nouvelle réforme est une sacrée bourde, effectivement puisque le chômage augmente et continuera à
augmenter (Michelin prévoit de licencier 1000 salariés, d'autres feront de même). Repousser l'âge légal de la retraite, c'est fait pour n'avoir pas à payer les pensions. Cela s'appelle un tout de
passe-passe. Retarder le départ à la retraite, c'est empêcher les jeunes de trouver un emploi.
Tout ceci n'est pas sans conséquences. Malheureusement, les idéologues politiques ne tiennent pas compte des réalités. D'où cet empilement de réformes, dont celle-ci, encore plus absurde et mal
venue que d'autres.  Surtout en période crise et de récession. Quant au trou de la sécu dont on ne cesse de parler dans les journaux, ce n'est ni toi, ni moi qui le creusons. La gestion est
quelque chose de compliqué, il y a donc des erreurs, c'est obligatoire. Mais on ne va pas trop se vanter de ce qui cloche par mauvaise manipulation ou logiciel mal adapté. Autre chose : pendant
qu'on évoque ce gouffre insondable qu'est la Sécu, on mijote une autre réforme : l'annihiler, la détruire, procéder par élimination, bref, on est en période om tout est remis en question et
surtout les acquis sociaux qui n'ont guère plus de 60 ans. Ces acquis obtenus de haute lutte qui, parce que la mondialisation, l'Europe, les accords de l'AGCS, la crise des banques, les plans de
relance, un système au point mort sont là pour rappeler que tout système est fragile et ne peut durer éternellement, ces acquis ne peuvent être centenaires.
Voilà ce qu'il en est des sociétés malades d'elles-mêmes et qui se refusent à le reconnaître.



Nath 16/06/2009 23:15

Age limite de la retraite 100 ans! Oui! Le meilleur moyen pour résorber le déficit de nos caisses de retraites. Oh zut! Ce commentaire va donner de mauvaises idées... ;-)

Fred de Roux 17/06/2009 00:29



Bonsoir Nathe,

Pas besoin de leur fourguer des idées : ils en ont des pleines caisses derrière les rideaux (leurs secrétaires ou chefs de cabinet regorgent d'idées). Pas de limite d'âge pour la retraite :
on travaillera jusqu'à la fin, comme au 19ème siècle.



Lucien+Aymard 16/06/2009 16:24

Je mettrai un bémol au post de sixtine. Les nantis auront toujours la main d'oeuvre étrangère de préférence sans papiers qu'ils paierons à coups de pieds aux fesses. Tiens! je réinvente l'esclavage.

Fred de Roux 17/06/2009 00:26



Bonsoir Lucien,

Ils ne réinventent rien : l'esclavage s'est simplement transformé (acquis sociaux obligent).



sixtine 16/06/2009 15:46

Le problème, c'est que cette main - d'oeuvre risque bien de voir ses effectifs revus à la baisse d'ici peu... Les malades vont mourir ( manque de soins ), les vieux, même situation, surtout si , en plus, ils sont pauvres ; les chômeurs vont se suicider ( manque de travail ) et les retraités... il n'y en aura plus ! Qui va servir les nantis à ce rythme là ? Nos enfants, quand ils seront grands ?Nos enfants feront alors ce que nous n'avons pas ( encore ) eu le courage de faire : la REVOLUTION !

Fred de Roux 17/06/2009 00:22


Bonsoir Sixtine,
Je sais ce qu'il en est de ces retraités qui manifestent pour les générations futures. J'en ai rencontré, fort intéressant, qui avaient peine à marcher mais qui le faisaient justmeent pour ceux qui
seraient confrontés à l'abolition des acquis sociaux et qui refusaient que leurs luttes aient été vaines.
Je n'ai fait que part d'une analyse qui reste vraie même si des personnes âgées et ayant un vécu différent du nôtre ne sont pas de ceux qui sont alléer glisser un bulletin pour sauvegarder leurs
droits (leur maigres droits)


alex 16/06/2009 13:56

Tout est fait pour que les salariés puissent trimer plus longtemps pour servir les élites. Cela ne fait que confirmer la donne.

Fred de Roux 17/06/2009 00:25



Exact. Mais ce n'est pas ce que prétendent ces élites.



Pat59 16/06/2009 10:55

Dans la réponse au commentaire 1 tout est dit, il faut quand même savoir que les retraites n'ont jamais été un cadeau...à l'origine c'est un impôt, eh oui...cotiser 40 ans pour ne payer que 5 ans maxi voir payer une pension de survie ! Mais voilà la technologie + la médecine fait que nous vivons plus vieux et c'est là que le bas blesse

Fred de Roux 17/06/2009 00:24



Bonsoir Pat, je ne sais pas si ton commentaire est juste, mes investigations ne sont pas allées aussi loin. Non que ce soit légèreté de ma part, mais faute au manque de temps.
Je me permets de te signaler (j'espère que tu ne prendras pas mal) que le bât qui blesse ne s'écrit pas BAS, mais bât (on dit : un âne bâté. C'est la même origine)



Rébus 15/06/2009 22:29

Curieusement, on n'évoque jamais les différences d'espérance de vie entre professiosn ou CSP, pas plus que la pénibilité de certains emplois, incompatibles donc avec un âge avancé quand on parle de recul d'âge de la retraite

Fred de Roux 15/06/2009 23:10



Exact ! Je me suis toujours demandé comment les hommes qui travaillent sur des chantiers, par tous les temps, qu'il pleuve ou que le soleil soit de plomb, armés d'outils bruyants, le corps secoué
par les heurts violents bécanes à creuser (je ne me rappelle pas le nom de ce machin relié à un moteur soi disant silencieux), pouvaient tenir le coup. Et les paysans, s'ils travaillent au grand
air, n'ont jamais de vacances, se lèvent avec les poules, se couchent épuisés. Les ouvriers à la chaîne, obligés de travailler à la candece des machines, souvent dans un bruit d'enfer. Et tant
d'autres qui morflent à cause du travail... Vouloir revenir au 19ème siècle alors qu'on est au début du 3ème millénaire est aberrant.
Sans doute ces messieurs élus par nos suffrages pensent-ils que leur boulot est pénible puisqu'ils peuvent passer la nuit à discuter âprement des lois. Certes, leur charge est lourde, mais ce
n'est pas une raison suffisante pour brider les libertés et exiger de travailler comme des forçats sous prétexte de crise mondiale. Pas de doute, ils ont tout faux car le chômage devrait les
inciter à préconiser le partage du travail et non en remettre une couche supplémentaire. Merci aux accords signés sur lesquels on ne peut revenir ! C'est ce qu'on appelle des avancées sociales...



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche