Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 09:58
Maître Président de l'Assemblée, du haut de son perchoir, proteste contre la procédure accélérée. oui, oui, vous avez bien lu : ce tenant de la majorité qui préside les séances de sa chambre ronchonne et le fait savoir. Pourquoi serait-il tenu de ne pas le faire : nous sommes encore en démocratie, que diable. Il est donc bon que l'on relève ce que l'on considère comme des dysfonctionnements.
Pour ce brave homme, respectueux de son rôle et de la déontologie parlementaire, appliquer systématiquement la procédure accélérée n'est pas une bonne chose. Il a donc fait savoir au roi et à sa cour qu'il jugerait bon qu'elle soit moins souvent employée.
Eh oui, user et même abuser de cette formule permet d'expédier les lois plus vite que nécessaire. Elle ne laisse pas le temps aux élus d'en discuter, alors que légiférer est quelque chose de sérieux. Pas étonnant qu'on aille tout droit dans le mur de la dérégulation si on s'amuse à réduire le temps d'étude des lois. Les députés ne peuvent plus peser sur leur contenu car il n'y a qu'une seule lecture. Ce qui menace l'équilibre des institutions.  Selon lui, en deux ans, ce sont 50% des lois qui sont passées de cette manière. Les deux chambres (Parlement et Sénat) sont ainsi "privées" de ce qui justifie leur existence, à savoir discuter, peser le pour et le contre, amender et tout ce qui se fait lors de l'examen d'une nouvelle loi.
Au fond, on en revient à l'article 49-3 : c'est de la même eau.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Législation
commenter cet article

commentaires

sixtine 19/05/2009 14:40

C'est comme à"  Fort Bobard " ...Toujours plus haut, toujours plus vite, toujours plus fort !

Fred de Roux 19/05/2009 15:35



Pas tout à fait d'accord : je répondais précédemment qu'il fallait avoir une certaine dose de courage pour pointer le doigt en direction des abus. Avec la mentalité actuelle, ce n'est pas facile
et on risque gros d'oser soulever un prolbème réel, comme celui des dérives parlementaires.



Etiam+Rides 19/05/2009 08:31

Ah les institutions de la Vème...

Fred de Roux 19/05/2009 10:25



Est-on encore sous le régime de la Vème ?



des+pas+perdus 19/05/2009 07:12

On nous aurait menti sur la réforme constitutionnelle? Ah zut ! Faudrait demander l'avis de jack...

Fred de Roux 19/05/2009 10:31



Mais non, mais non, seulement tout se fait en douce (mais pas en douceur). On ne voit que ce qui émerge de l'iceberg comme on dit si bien.



PIPOLIN 19/05/2009 02:21

DE TOUTES FACONS, LE CORBEAU PERDS TOUJOURS SON FROMAGE EN RESTANT PERCHE

Fred de Roux 19/05/2009 10:26



Parce qu'il ne réfléchit pas et se laisse bercer par les compliments. Mais ce corbeau sur son perchoir est-il aussi borné que celui de la référence fablesque ? Je ne le pense pas. Sinon, il
n'aurait pas commencé à réagir.



segolin 19/05/2009 00:34

Sarko il est né en 55 comme moi ,donc ce ne sera plus le 49/3 mais le 55/0 !                                                                                 Lord brèle sinclair!

Fred de Roux 19/05/2009 10:30



55, 55, ça fait quel âge ? Voyons que je calcule ! 54, c'est ça ! Diable ! Que fait-il encore au pouvoir à un âge aussi canonique ? Il devrait songer à prendre rapidos sa retraite.
Mais pas toi Lord Brèle Sainclair !



fred de roux 18/05/2009 18:56

En l'occurrence, l'homme du perchoir souhaite que l'on revienne à la norme, autrement qu'il puisse faire son boulot et ses collègues avec lui. Oser critiquer une politique du "je suis pressé, je saute les étapes" requiert un certain courage. Surtout quand on sait combien la contradiction n'est pas du goût du roi. Ca râle de plus en plus dans ses rangs, il devrait peut-être changer de tactique.

La+Bernache 18/05/2009 14:51

Qu'il se console celui qui constate à regrets que les lois sont  "caguèes" quelque part à toute vitesse , histoire d'en empêcher un examen sérieux et de faire passer les plus misérables ! qu'il se console parce que le proverbe dit " Un homme pressé est un homme mort ! "  eh woui , au sens politique c'est bien entendu 

Fred de Roux 19/05/2009 10:32



Certes, la Bernache, mais la mort ne vient pas comme la foudre



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche