Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 17:44
...pour l'instant. La contre-attaque a été instantanée. L'opposition s'en est saisie prestement. Reste que le conseil constitutionnel doit bien être lui aussi à la botte du roi et qu'il entérinera vraisemblablement cette loi stupide car inapplicable car trop coûteuse.
Les attaques contre la liberté créée par l'innovation qu'est l'internet ne sont pas seulement hexagonales. D'autres pays ont tenté de mettre un frein à cette activité à laquelle chaque détenteur d'un PC connecté se livre avec une jouissance gênante. Certains ont vite renoncé à brider, à sévir. Parce que cela représentait en fait une somme de travail énorme et un fric fou. Ce n'est pas quand le monde est en pleine crise financière qu'il faut dépenser à tort et à travers des sous bien plus utiles ailleurs.
Le plus drôle dans cette histoire, c'est qu'en ce royaume qui prétend toujours être à la pointe, la réactivité au piratage a été bien plus tardive que sous d'autres cieux. En fait, on a quelque 10 ans de retard sur les autres mais on se vante tout de même d'être les meilleurs. Sauf qu'on oublie que les meilleurs émigrent vers ces pays bien plus ouverts à la nouveauté qu'on ne l'est chez nous.
Si le royaume disposait de ces têtes pensantes, peut-être que l'HADOPI aurait le mérite d'exister puisqu'elles s'ingénieraient à trouver LE produit qui permettrait en deux clics de détecter les pirates. Ces cerveaux qui échappent au contrôle du roi et qui monnaient ailleurs leurs capacités et leur génie ne reviendront jamais ici : ils seraient moins bien traités que là où ils résident et toucheraient de plus maigres salaires.
Donc, d'une manière ou d'une autre, c'est bien fini l'hadopi. Beaucoup de bruit pour rien en quelque sorte.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article

commentaires

walkmindz 14/05/2009 20:09


1- D’un côté, nous avons une industrie culturelle déclinante n’assumant pas le proxénétisme économique et la pandémie infantilisante qu’elle exerce sous le regard de son débiteur. Celui-ci est à la fois une fondation philanthrope de gestion nationale et une entreprise d’import/export.
2- De l’autre côté, nous avons une infinité de niches de population n’ayant rien à voir les unes avec les autres, mais faisant front par principe de précaution. Nous prouvant par la même occasion à quel niveau de léthargie se trouvent nos sociétés occidentales pour qu’un luxe devienne une lutte nécessaire.
3- Au centre, se trouve le gros du troupeau qui n’a pas d’avis et fait preuve d’intelligence situationniste ou d’indifférence banale sur ce combat qui est à la fois d’avant-garde et d’arrière-cour.
4- Dans toutes les batailles, il y a des pertes acceptables. Mais comme nous ne prenons plus plaisir à nous salir les mains avec une de ces barbaries ancestrales, les invectives servent de nos jours de courroux médiatique ou de Hit Combo virtuel pour le bonheur des voyeurs générationnels et des lâches éternels.
5- Quand on pratique l’affrontement constant ou la paix commémorative pour occuper son temps, c’est que l’on est plus en mouvement. Alors la guerre civile des flux a-t-elle un sens ?
la suite ici : http://souklaye.wordpress.com/2009/03/13/creation-internet-et-insultes-gratuites/

Fred de Roux 14/05/2009 23:16



Non, cela n'a aucun sens. mais quand il faut plaire à ceux qui font notre gloire (ou notre pouvoir), tous les moyens sont bons.



Anakyne 14/05/2009 20:06

Joli texte, j'aime beaucoup.Bonne soirée.

Fred de Roux 14/05/2009 23:14



Merci du compliment et de votre visite. Bonne soirée également



Nath 14/05/2009 19:54

Une question, la progéniture de ces hommes politiques, ne pirate pas ?!

Fred de Roux 14/05/2009 23:12



Vraisemblablement oui, mais privilège fait loi



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche