Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 11:24
On a beau dire et répéter inlassablement que le pire est derrière nous, cela n'empêche pas Bruxelles d'annoncer une récession à hauteur de 4% pour la zone euro. La suite, c'est pire : les prévisions quant au chômage en 2010 grimpent à 11,5%.
Dans notre doux royaume de jeans de la lune, les commentaires quant au creusement du déficit  vont bon train. Bruxelles envisage donc de tancer le roi pour excès, et vient de lancer une procédure à son encontre car trop, c'est trop. Nouvelle remontée de bretelles dans un monde de coton où les écarts financiers viennent perturber la bonne conduite des états et surtout celle du nôtre, décidément bien mauvais élève. On lui accorde encore deux ans pour renflouer les caisses et revenir dans le droit chemin d'un déficit ne flirtant plus au-delà des 3% autorisés. En ligne de mire de ces gouvernants de l'ombre : pas question que le déficit puisse bondir à 6,6% en 2009 (il a été de 3,4% en 2008) et grimper jusqu'à 7% en 2010 (le pessimisme est vraiment de mise du côté belge...) sans que des sanctions ne tombent. Au fait, est-ce qu'ils pourraient couper des têtes si leurs prévisions étaient en-dessous de la réalité ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu finance
commenter cet article

commentaires

sixtine 05/05/2009 07:32

Ce sont toujours les " petits " qui payent le plus durement pour les erreurs ou fautes de ceux dont ils dépendent...

Fred de Roux 05/05/2009 15:33



C'est comme ça depuis toujours, alors les politiques ne voudraient surtout pas que ça change, leur intérêt résidant dans la soumission silencieuse et le faix porté
inexorablement par la masse.



sixtine 05/05/2009 07:31

Ce sont toujours les " petits " qui payent le plus durement pour les erreurs ou fautes de ceux dont ils dépendent...

lediftrocas 05/05/2009 04:17

je crois que - en cas de dérapages, manquements, mauvaises,conduites, etc...- le "réglement" communautaire prévoit des sanctions contre les états fautifs. Ce qui revient à dire que si les dirigeants mènent leur pays dans le mur, ce ne sont pas eux qui paieront mais les citoyens. C'est en fait le même système que pour les entreprises dans ce système pourri et à bout de course qu'est le capitalisme. Quand changerons-nous???

Terpsychore 04/05/2009 17:37

Le pire , je le crains est en marche.....

Fred de Roux 04/05/2009 18:25



Dès le début de la crise (je parle de son officialisation), il était évident pour moi que cela ne pouvait pas se récupérer facilement et qu'il faudrait en baver pendant un certain temps. Donc, ta
réflexion ne m'étonne pas et tes craintes sont justifiées.



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche