Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 12:55
Après la grippe aviaire, bonjour la grippe porcine. Certes il n'y a pas de quoi rire, sauf que les répercussions de cette maladie toute nouvelle sont démesurées. Point de compassion du côté de la bourse pour les défunts présents et à venir, mais de l'affolement. Car pour ceux qui font la pluie et le beau temps en matière de marchés, une épidémie (je n'aime pas le mot de pandémie) serait une nouvelle catastrophe sur le plan économique (tourisme en berne par exemple). Curieux tout de même ces réactions "épidermiques", non ? Voilà que l'or noir chute fortement, parce qu'un virus jusqu'alors inconnu débarque sans crier gare et tue sans discernement. Tout ce qui intéresse les génies de la finance, c'est le possible ralentissement de l'économie : moins de déplacements, moins de consommation d'énergie, moins d'échanges commerciaux...
L'intérêt, toujours l'intérêt. Consternant !

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article

commentaires

sixtine 30/04/2009 14:23

Il faut se rendre à l'évidence : l'argent est le fil conducteur d'un étrange outil qui se nomme " pouvoir " . A partir de là, tout devient possible...pour quelques-uns !

Fred de Roux 01/05/2009 09:36



L'argent mène le monde par le bout du nez. Il serait temps de réintroduire la notion de mort dans nos sociétés : à toujours l'ignorer, on en vient à faire n'importe quoi. Pourtant, toute vie se
résume à ceci : naître, vivre et mourir. Si la réflexion portait sur le sens de la vie, sans doute que le pouvoir deviendrait tout relatif et l'argent serait moins important.



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche