Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 12:12
Les banques ne manquent pas d'air : elles grattent les fonds de tiroir pour offrir à ses cadres bien dynamiques des fonds dénichés dans des arrière-cours. Car comment expliquer que Dexia, renflouée pour partie par le royaume, ait pu verser des sommes mirobolantes alors qu'elle était au bord de la faillite ?  L'argument est  tout trouvé : elles sont, ces pauvres banques, tenues de verser ce qui a été établi par contrat. Et un contrat, ça se respecte, cela va de soi. Sauf qu'elles s'étaient engagées à ne pas détourner les avances du royaume pour leurs propres bénéfices.
Voilà le revers de la médaille : il fallait sauver le capitalisme, donc les banques, pour éviter une crise encore plus désastreuse. Mauvais, très mauvais calcul : les banques ne connaissent pas l'existence du mot scrupule, elles font donc fi de toute morale et ne respectent pas les engagements officiels qui étaient de ne pas verser des dividendes (on se fout des termes exacts). Qui est cocu dans cette histoire ? Le royaume, bien naïf dans sa démarche de sauvetage.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu finance
commenter cet article

commentaires

fred de roux 28/04/2009 09:49

Merci Olive. Je vais faire de même (j'espère me souvenir de la manip : mes talents ne sont pas franchement informatiques)

olive 27/04/2009 18:11

C'est pour cela qu'il faut changer le systéme car les banquiers ne changent pas, et dés qu'on a découvert il ne nous oublis pas.Fred, en tant que fidéle lecteur, je t'ai rajouté dans mes liens

lumierescontemporaines 26/04/2009 23:40

D'autant plus grave que l'Etat a versé aux banques de l'argent alors qu'elles n'en n'avaient pas besoin. Merci de ton passage sur mon blog.

bataillou 26/04/2009 17:31

ça n'est pas nouveau. le riche trouve toujours le moyen de s'enrichir encore plus. peu importe au détriment de qui.

sixtine 26/04/2009 11:55

L'argent appelle l'argent, c'est bien connu...hélas !

fred de roux 26/04/2009 11:40

Quand il s'agit de faire des bénéfices, la méthode compte peu. Et tant pis pour les conséquences sur les autres.

Etiam+Rides 26/04/2009 11:26

Allons même plus loin. A l'origine, Dexia était un organisme parapublic, qui visait à accorder des prêts aux collectivités locales. Qu'est-elle aller faire sur les marchés financiers, si ce n'est faire allégeance au sacro-saint marché? Avec le résultat qu'on voit aujourd'hui...

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche