Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 14:45

Deux ralliements en peu de temps. D'aucuns ironisent que ces retours au bercail ne feront pas gagner le tenant du titre. Mais à quand la dégonflette d'autres opposants du même bord qui, pour l'instant, boudent la sphère royale et prétendent pourfendre un roi impossible ? C'est vrai, quoi, quand on appartient à la même classe sociale (politique, castique, élitiste) il semble logique que les autres, encore silencieux, se déballonnent comme ces deux-là.

Tout cela fleure bon la droite traditionnelle, conservatrice, conformiste.
Quoi ? Je porte des jugements de valeur ? Eh bien oui ! Les valeurs, n'est-ce pas revenu au goût du jour ? Pourquoi échapperais-je à ce retour en force ? N'ai-je donc point le droit de déraper quelque peu ? Il faut bien s'amuser, fut-ce au détriment des autres. Se gênent-ils ces autres pour nous enfariner gros comme une maison, pour nous faire croire qu'ils ne sont pas comme sa majesté et qu'ils ont quelque chose à proposer et donc à faire pour que ça change ? Ah, c'est qu'ils causent bien, ces gens-là. Et comme on les écoute (comment faire autrement d'ailleurs si l'on veut avoir une idée exacte et choisir, après avoir mûrement réfléchi, le bulletin qui scellera notre destin pour cinq longues années ?), ils ont raison de pérorer. Ce sont donc belles paroles, promesses et autres pensées qui sont censées nous réjouir l'âme et faire mûrir en nous des opinions qui nous échappent encore. On cherche les nouveautés, on n'en trouve guère, mais indécrottablement assujettis au suffrage proposé, nous plongeons dans l'abîme des comparaisons et tentons de nous déterminer. Alors quand on voit des candidats renoncer à leur ambition "pour la France" (ah, que c'est beau, que c'est bien dit !), la donne étant changée (peu importe les choix initiaux, c'est un engrenage supplémentaire qui pourrait bien enrayer la machine), il nous faut derechef nous immerger pour le jour dit, faire en sorte que ces changements que la plupart attend en frémissant aient lieu. Car qui ne pense pas par devers soi : ET SI..., sans oser aller plus loin que ce SI qui en dit tellement long que l'on comprend facilement les doutes qui assaillent ceux qui désirent ardemment la mutation du système et de la société. Au fait, il y en a encore combien qui vont se débiner (pour cause de pourcentage maigrichon) ? 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu
commenter cet article

commentaires

ledif trocas 29/02/2012 03:47


j'y pense !
Il vaudrait peut-être mieux que je t'envoie ça par courriel ?...

Le Mousquetaire des Mots 04/03/2012 11:52



Bonjour Lt,


Oui, je crois que ce serait mieux si tu me faisais parvenir tout cela autrement qu'en commentaires, même si ça fait remonter ma cote de popularité (tu sais
le fameux block rank...).


J'admire ta culture et c'est toujours intéressant de te lire. Mais pourais-tu, s'il te plaît, mettre entre parenthèses la traduction des noms que tu écris en
grec ? Je n'ai jamais fait de grec.


Bon dimanche



ledif trocas 29/02/2012 03:41


...


TSE TSE « glossine »   « quelques peuplades moisies,
décimées, abruties par le trypanosome » L.F.C..


Mouche charbonneuse « stomoxe » s’enorgueillit de faire trembler le monde entier depuis qu’elle a
passé un accord avec Al Quaïda. Elle se constitue une provision de charbon pour partir en expédition contre le « bureau ovale » où elle a l’intention de faire un « mouche à
bouche » à GW    


Mouche du vinaigre « drosophile »


Magnognote pauvre petite mouche toute maigre et mal nourrie dans cette région aride qu’est le Magne. Bien
sûr l’été il y a les touristes, très généreux en ce qui concerne les déchets laissés sur place ; mais tout le reste de l’année, c’est la disette ; et sur les cadavres confortablement
installés dans les mausolées des cimetières claniques il n’y a plus grand-chose à se mettre sous la dent. Elle a l’accent méridional. 


Tachine : grosse mouche qui vit sur les fleurs et dont les larves sont parasites des chenilles. Mais,
attention, on ne taquine pas la mouche Tachine (ph.: takin)


Mouchti résias : le devin des muscidés, aveugle il pratique la copromancie qui consiste à interpréter
les odeurs  des matières fécales  « pas trop désagréable comme métier ? on s’y fait, et c’est un excellent coupe-faim. » Cela explique son
extrême maigreur ; trop faible pour marcher, il se déplace en chaise roulante et utilise une longue pince pour récupérer les excréments


Cantharide : (méloïdé) (la mélodie de la méloïdée)… vert doré et brillant ; mouche d’Espagne ou
de Milan. Les TV la capture, la font dessécher et la broie pour obtenir une poudre contenant un toxique utilisé comme vésicant et aphrodisiaque ; « ils obtiennent par la cantharide les
faveurs de la femme qu’ils désirent » R. Caillois.


 Tenthrède : de tenthrédon (sorte de guêpe), ou mouche à scie, mange les
feuilles de végétaux (pin, mélèze).
Chœur des mouches


en fait tout cela n'est pas une présentation, mais plutôt une base de travail
pour la comédie elle-même dont je vais te livrer le début


avertissement:  je n'ai aucun goût pour la scatologie mais par respect pour mon maître ARISTOPHANE, dont toute l'oeuvre est hérissée de phallus, je suis tout de même contraint à certains sacrifesses.


Les mouches d’Aristophane


 


Petit ballet de  mouches (cf. Ion)  pour leur mise en place. La musique et la danse doivent créer une atmosphère
ambiguë ; allons-nous assister à un drame ou à une farce ? Une fois les mouches placées, entrent en scène L’couronné et Hochequeue, ce dernier à la traîne et gémissant


L’c. Alors ? Que fais-tu si loin de moi, mon Hochequeue chéri ? Qu’as-tu à traîner ainsi en te tordant comme si tu avais avalé tous les serpents de
l’Asclépios ?


Hoc. C’est que j’ai mal ! Horriblement mal ! Mes intestins vont, je le crains, exploser !


L’c. Et bien, qu’attends-tu pour te soulager ?


Hoc. Quoi ! Tu voudrais que je pose culotte comme ça devant tous ces messieurs dames. Quelle indignité ! Aïe, aïe, aïe ! Et, en plus, se diffuserait dans tout ce
bel amphithéâtre une odeur si nauséabonde que ce lieu deviendrait illico un désert. Ouille, ouille, ouille ! Que j’ai mal. Tout ça c’est à cause de la moussaka que ta femme m’a obligé à
avaler avant notre départ. Une moussaka (MC suggère de donner la recette en grec ancien) ! A 6H du matin ! Ca m’a
fichu l’éginète (en France on dira  peut-être: »croisicaise »)!


L’c.  Tu n’y connais rien ! C’est la meilleure heure pour la déguster, la moussaka ! Une bonne moussaka bien grasse et roborative, une galipette avec
bobonne pour la faire passer, et en route pour Mouchenville (en grec : Mugapoli « myapoli ») ! Mais en voilà assez, cesse de te tordre, et chie (trop trivial, peut-être ?)un bon coup ; moi je vais détourner l’attention du public en lui causant de …
L’œuvre

ledif trocas 29/02/2012 03:22


...


Mouche du coche  elle fait la fière et la mijaurée parce qu’elle a été rendue célèbre par
le bon La Fontaine ; mais elle s’inquiète aussi des progrès techniques qui conduisent à la disparition des voitures à cheval .


Mouchetonnez  c’est une mouche audacieuse qui n’hésite pas à s’approcher des naseaux
des tétrapodes ; elle déplore la  tombée en désuétude des mouchoirs et en veut beaucoup à Mr. Kleenex . 


Mouchamiel : invisible dans cette pièce. Elle a été ostracisée, pour la punir de sa trahison ;
elle a en effet pactisé avec le TV : contre son miel à elle, elle obtient de lui le gîte et la protection ; elle est devenue en quelque sorte la putain du maquereau tétrapode qui pour
mieux la soumettre, l’a affublée du surnom « abeille » ! abeille ! quel drôle de nom ! pourquoi pas libellule ou papillon ? ou…coquelicot ?! Son existence est
tout de même évoquée.   


Mouche domestique  ou « commune », très familière avec les TV, elle apprécie
particulièrement les maisons paysannes où elle peut profiter de toute la chaîne alimentaire. Elle aime aussi les foyers qui comptent plusieurs  portées d’enfants, les petits
chiards lui assurant une pitance abondante et de qualité toujours joliment présentée dans des couches moelleuses


Mouche bleue


Lucilie : dans sa cape dorée ou verte elle est très élégante et si délicieusement cruelle ! elle
adore le Monde comme le TV le fait évoluer depuis des millénaires ! toujours plus de blessés, de morts, de suicidés, de trucidés,de génocidés, de viandes taillées, tranchées, hachées, avec
des milliards de plaies dans lesquelles elle peut pondre ses œufs et où ses larves se gavent de chair saignante ou à point (cuisson à la demande, sans supplément !).Chaque jour elle rend
grâce à tous ces TV si généreux avec elle. « Bush, loué sois-tu! soyez loués, Bouchers! Charcutiers, soyez  loués! Loué sois-tu, Sharon! Oussama, bén..i sois-tu! (fais-moi
penser à l’inviter au prochain banquet du 11-09). Soyez bénis ! O vous gentils petits noirs qu’ON entretue sur tout votre ravissant continent ! Quoique, avant, c’était pas mal non plus
quand les fers vous  tailladaient cou, poignets et chevilles ; quand de lourdes lanières de cuir cloutées lacéraient votre magnifique dos d’ébène pour vous faire bosser un
peu, petits paresseux ; c’était charmant ce sang rouge qui ruisselait sur la peau noire. Un spectacle avant de se mettre à table! Pour nous, le cinéma avant le manger, rien de tel pour se
mettre en bouche! ».     
...

ledif trocas 29/02/2012 03:19


...


LES MOUCHES : clan des muscidés, diptères brachycères (phonétiquement :
« brakicer ») 


Skatamiya (ou Mouchamerde) se régale de tous les excréments qu’on trouve dans la nature –crottes et
crottins, bouses, fientes, étron d’âne, colombin de pierrots gourmands, cacas de minots, couches de chiards garnies, etc…Son mets préféré est cependant le délicieux coprin chevelu. Elle aime
passer ses vacances en Grèce où elle trouve les meilleurs restaurants du monde : les Boitacaca des Hellinopoula (de vrais restaus du cul !) Elle est grosse et grasse


Mouchachien (ou Miyaskilou) C’est l’Homérique! Elle peut se targuer d’avoir fréquenté Achille et sa
bande de gandins ; elle a agacé Agamemnon, conchié le front cornu du pauvre Ménélas, …Diomède, …Nestor, « j’étais sur Hector lorsqu’ Achille l’a traîné derrière son char autour des
remparts de Troie, quel rodéo !…Priam,…Hector,…Andromaque,…Ajax (pas celui de la lessive, l’autre !),… Patrocle, « elle a franchi la barrière des dents d’Ulysse et du serpent,
comme l’avait prédit Loxias », elle a fait du ski sur la tige du cache-sexe de la belle Hélène, etc…


Lolita  la reine des mouches vit cloîtrée dans son palais chauvigniote, protégée par une
garde rapprochée de congénères qui veillent sur son repos. Elle en a besoin ; elle vient d’épuiser son 68° prétendant. Aucun mâle n’est encore parvenu à la satisfaire. Elle est si fine, sa
majesté, dzen iné ! Malgré ses mauvaises fréquentations elle est encore très (?) saine, dans le noir surtout. Aura-t-elle plus de chance avec le 69° ? Vous le saurez si vous restez
jusqu’à la fin du spectacle


Moucharabier :  pauvre mouche qui s’est faite coincer par un dénommé Rabier
(Benjamin de son prénom, 1864-1939.), fameux illustrateur des Fables de La Fontaine ; il l’a prise comme modèle pour « le coche et la mouche » et s’en est épris à un point tel
qu’il la séquestre, en use et en abuse sans vergogne – pour une fois qu’il trouve « chaussure à son petit pied »…- et la vache de se marrer ! (B.Rabier était réputé dans son
quartier pour « prendre la mouche » et « faire rire la vache »).
...


 

ledif trocas 29/02/2012 03:15


Bien, maintenant "les mouches".
j'avais envoyé toute la présentation, mais je suppose que OVERBLOG s"est endormi avant d'avoir tout enregistré. Voici donc la suite, en plusieurs fragments pour ne pas fatiguer "l'hébergeur":
...Il dit ce qu’il pense sans tourner autour du pot ; le pot il s’assied dessus, et ce d’autant plus volontiers qu’il a souvent l’éginète (en France on dira
« croisicaise »)


Bémèmédème : médecin de sévices. Pétulante et sémillante jeune femme, au sexe à piles affriolant.
Elégamment moulée dans une robe en papier, avec des petits rubans de toutes les couleurs,  un décolleté dorsal jusqu’au talon, et signée JPG ; ses gambettes sont
somptueusement bottées par il grandissimo maestro Scarlatti di Venezia


Aristophane : on ne le présente plus. Il est toujours égal à lui-même, quoique encore plus vieux
grigou que jamais. Il apparaît juste revêtu d’une serviette éponge – ou d’une serpillière ?-.


Dionysos : c’est le dieu sympa, le favori, le p’tit chéri de ces dames et de leur mari aussi ;
rigolard, goguenard en goguette, le « thyrse » toujours joyeusement brandi, bAndissant voluptueusement à travers les forêts du Parnasse au milieu des nymphettes de Delphes qu’il
hystérise en leur montrant ses belles… manières ; il prend plaisir à en dénoyauter une chaque matin. Très porté sur la bouteille, il boit du vin du petit lever au grand coucher ; ce qui
pourrait nuire gravement à sa santé, si ce vin n’était de NEMEA et de Georges Palybos
...

ledif trocas 29/02/2012 03:01


Le GOGO va laisser tomber le Geo -qui devrait pourtant des droits à la Grèce pour l'emprunt de son pseudo : ΓΕΑ. déesse Terre sur laquelle  ΟΥΡΑΝΟΣ amoureux désespéré de ne pouvoir toucher son aimée déversa un torrent dε semence d'où naquirent ΧΡΟΝΟΣ et ΡΕΑ qui s'accouplèrent pour donner naissance à la famille la plus nombreuse qu'on puisse imaginer
comprenant, entre beaucoup d'autres, les Géants et les Dieux. Parmi ces derniers le
grand ΔΙΑΣ (Zeus) qui tua son père pour devenir le chef de famille et pour venger toutes les petites soeurs et tous les petits frères que
ΧΡΟΝΟΣ bouffaient sitôt nés. ça peut paraître cruel mais ΧΡΟΝΟΣ avait déjà une centaine
d'enfants et il était temps de limter la progéniture. La pilulle n'ayant pas encore été inventée, ni le préservatif, l'anthropophagie n'était pas une méthode idiote pour limiter les naissances.
Et puis à notre époque, dans notre occident si merveilleusement CIVILISé (pour employer
un vocable cher au sieur Guéant), ne trouve-t-on pas des parents qui congèlent leurs bébés.
Bon, j'arrête sur ce thème pour ne pas raviver le feu qui couve sous la braise; mais il serait tout même élégant que le citpyen Géo fasse un
geste en faveur de la Grèce pour payer une partie de la dette qu'il a envers envers Elle.

ledif trocas 28/02/2012 08:39


"prendre la mouche"
Imagine-toi que cet insecte est pour moi une source d'inspiration récurrente.
On retrouve régulièrement cet insecte dans mon "oeuvre".
Ainsi cet aïku (écrit tandis que le feu ravageait la Corinthie)


J oyeuses flammes sur les collines


Y euses fuyant en cendres


G rasses les mouches dans les décombres


c'est bref, le temps pressait; il fallait aller donner un coup de main pour éteindre l'incendie


Il y a aussi un "opus" beaucoup plus important quoiqu'inachevé: une pièce de théâtre intitulée:


Les mouches d’Aristophane


pour te donner une petite idée, voici la présentation des personnages de la pièce:


Avertissement. Toute ressemblance avec des personnes ou des lieux existants ou ayant existé ne serait pas obligatoirement fortuite.


PERSONNAGES


Les tétrapodes verticaux : c’est ainsi que les mouches nomment les humains.
Le Couronné (en grec : stéphanos): la quarantaine un peu délabrée ; grand escogriffe habillé en « clown blanc ». Hipparque en temps
de guerre, organisateur de bals masqués, en temps de paix. Son apparence élégante et distinguée parvient mal à cacher sa stupidité crasse ; il est en fait l’Idiot n°1 de son village – et les
dieux savent qu’à Chauvigny c’est pas çà qui manque, les idiots !-   Sélectionné pour une délicate ambassade auprès des MOUCHES, en raison de ses talents
de diplomate flagorneur et beau parleur. Il s’exprime avec un accent un  peu pointu dans un sabir mâtiné de chauvignote avec un soupçon de bayonnaise. Braguette plus que
modeste ; son petit hochet cliquette, filiforme mais inflexible, quand il est en condition. Très propre sur lui et sous lui, malgré un début d’incontinence, il prend un soin particulier de
son étui pénien (qui devra être visible sur le costume). Autre particularité : son pied droit chausse du 39, le gauche du 45 ; il a tout de même un joli petit sourire de
crapule susceptible de plaire aux mouches


Hochequeue (en grec: kounoura, avec kouno et oura ; voir si on peut faire qqchose
avec Karolus Koun…) : son compère, porte sur un débardeur le veston rapiécé de l’Auguste et une fustanelle ; il est chaussé de galoches à pompons. Aussi beau garçon qu’il est mal
accoutré, il attire tous les féminins regards par la prometteuse protubérance de sa braguette vibrante(gros travail sur le costume : la
protubérance doit  »sauter aux yeux » malgré les plis de la jupe ; pour les vibrations, on utilisera un vibromasseur). Pour lui cette hypertrophie est finalement plus
gratifiante que gênante. Il dit ce qu’il pense sans tourner autour du pot ; le pot il s’assied dessus, et ce d’autant plus volontie

Le Mousquetaire des Mots 28/02/2012 22:06



Les mouches d'Aristophane, un grand classique toujours d'actualité et peut-être un peu trop. Comme quoi le monde ne change guère et les hommes sont toujours
aussi stupides (je parle de l'homo spaiens et non du vir, ce commun des mortels auquel nous appartenons malgré nous).


Mais qu'y avait-il donc après olus volongie... Tout est resté en suspens. Dommage, c'était prometteur mais si je ne goûtee pas franchement les allusions au
phallus car les ciconstances ne peuvent se réduire à cet organe qui, somme toute, mène peut-être le monde mais ne le réduit pas au seul désir. Car enfin, l'homme est tout de même, et souvent
malgré lui, autre chose qu'une organe éjaculateur. S'il se résumait à cette fontion physiologique, il y aurait de quoi désespérer du genre humain qui se réduirait, quoi qu'on en pense, à la bête.
Heureusement, l'homme (l'Homo Sapiens et non le Vir) a une tête et peut dépasser les simples instincts. S'il n'en était pas capable, il y a longtemps que l'espèce humaine aurait disparu de la
surface du globe ou en serait réduite à l'animalité.


Si tu pouvais finir ton commentaire, ce serait bien. j'attends donc la suite. Bonne soirée et à très bientôt. N'oublie pas de saluer Juliette de ma part.



ledif trocas 28/02/2012 07:21


Γεια σου φιλε
Rassure-toi, je n'ai absolument pas "pris la mouche".
Si j'ai réagi avec un peu de véhémence, c'est parce que j'ai trouvé incongru d'introduire la Grèce dans le débat, surtout de cette façon.
je pense que le citoyen "Geo" n'est pas plus tout fait lepeniste que je ne suis totalement "mélenchonien"; il n'y a donc aucune raison pour que nous nous insultions.
Et puis tout cela n'a aucune réelle importance; nous avons bien d'autres chats à carresser, δεν είναι;


ΦΙΛΙΚΆ


p.s. En ce qui concerne le calumet, je le fume en permanence, bourré de Saint-Claude ou, de temps en temps, de dunhill
mixture 965 ou early morning (et oui, on peut être un GOGO* et avoir un petit goût de luxe).
*GOGO: Grec d'Occase Gauchiste d'Occase


 

Le Mousquetaire des Mots 28/02/2012 21:56



Bonsoir Lefif, je sais bien qui tu es. Et que tu ne te fâches pas aussi vite que certains. Cependant, on dirait bien que si l'n ne prend pas les mouches avec
du vinaigre, tu enfourche très vite ton coursier harcelé par certaines mouches du coche (oui, je connais mes classiques et La Fontaine n'a rien de bien mystérieux, il est même une source
d'inspiration de référénce quasi inéluctable). Je te souhaite une  excellente soirée sous la lune et le ciel étoilé d'une Grèce bnen mal en point mais qui survivra malgré
tout.



ledif trocas 26/02/2012 20:33


le "grec d'occase" respecte les gens de convictions
mais il ne s'interdit pas de combattre ces convictions si elles s'opposent aux siennes
sans pour autant chercher à convaincre parce que dans "convaincre"  il y a "vaincre" et que
"vaincre" c'est con. Le "grec d'occase" regarde d'un m^me
oeil indifférent la défaite ou la victoire. Pour lui ce qui importe c'est le chemin qui mène à l'une ou à l'autre. Voilà ce que pense le "grec
d'occase". Il vous salue et vous offre cette chanson:
http://youtu.be/g0OgoySjNCM

Bien à toi, Mousquetaire, φιλικά

Le Mousquetaire des Mots 27/02/2012 21:22



Bonsoir Ledif,


Ne prends pas la mouche, tes moqueries ont suscité chez Géo une réplique qui n'est pas de mon goût, mais que je comprends car à force de le bousculer (ou de
le chatouiller), il rétorque, ce qui est bien humain. Pour moi, tu n'est pas un grec d'occasion.


Etant donné que je vous apprécie tous les deux, je souhaite que, à l'avenir, vous échangiez sans tomber dans l'excès. Après tout, tous deux avez au moins une
chose en commun : une vision qui vous est propre et des convictions, des vraies, des pures, des dures, comme je les aime.


Je vous invite donc à fumer le calumet de la paix. Amicalement             Un Mousquetaire qui
goûte particulièrement les relations sereines et tranquilles.



geo 26/02/2012 14:43


ah..je pense à une chose..


la vérité pour les uns peut être un mansonge pour les autres...


donc sil'on peut professer une vérité il n'y aucune raison de ne pas professer un mensonge...en partant de ce principe.


comme disait mon pépé tout est relatif..


qu'est ce que la vérité?


cela dépend du coté où tu es...hihihihi

Le Mousquetaire des Mots 26/02/2012 16:34



Nos commentaires se croisent... Tu n'as sans doute pas tort. Cependant, tirer une leçon d'un mensonge me semble moins productif que de tirer une morale d'une
vérité (même si toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire selon certains philosophes). Au fond, sans doute vaut-il mieux se taire (ou passer sous silence) que de "proférer un
mensonge".



geo 26/02/2012 14:39


""qu'on ne peut professer autre chose que une vérité,"""


curieux tout de même on peut professer une vérité mais pas un mensonge? quelle drôle interprétation de la langue..


mais bon on ne va pas perdre son temps sur ce détaile te je me rallie à ton idée...mais sans conviction


amicalement

Le Mousquetaire des Mots 26/02/2012 16:25



Allons Géo,


Ce n'est pas parce que je défends notre langue qu'il faut en passer par mes "diktats". Le problème avec moi, c'est que je sens 'instinctivement' ce qui va et
ce qui cloche. J'ai sans doute trop lu... Vu l'éthymologie (ou famille de mots) de professer, il y a enseignement qui traîne,or dans la profération, il n'y a pas enseignement.
Proférer est en quelque sorte synonyme du verbe éructer. Or, on sait que le rot n'a rien de bien élevé (du moins dans notre civilisation). Bon, de toute façon, on a bien droit à l'erreur. Sauf
quand il y en a trop. Mais je n'érgote pas davantage : tous ces raisonnements ne font pas avancer le schmilblinck.


As-tu fouillé la campange environnante en quête de clichés incomparables ?



geo 26/02/2012 14:22


pfffuiii les fautes...!!!


je n'ai pas relu le com c'est sauvé tout seul...


alors je te fais cadeau de ces "erreurs "de grammaire et d'orthographe..


merci qui?


amicalement

Le Mousquetaire des Mots 26/02/2012 16:18



Merci Géo de ta mansuétude



geo 26/02/2012 14:18


salut l'ami


d'accord avec toi, on profère un e grossièreté


mais l'on peut professer un mensonge si cela est devant une foule et dit de manière constente...


exemple...j'explique de manière savante que la dette française est liée à l'incurie du président...ce qui est faux puisque cette dette est réccurente...c'est donc un
mensonge...et comme cette idée rentre dans une démonsr=tration je professe un mensonge.... c'est con mais c'est ainsi...


 


C'est sympa de me défendre..et je t'en suis grè mais ce grec d'occaze me fait rire..me chatouiller...hihihi!! je me tortille d'aise...


aller bon dimanche chez moi OB a décidé de m'enquiquiner ça rame..et....il n'y a pas encore de falaise...


amicalement

Le Mousquetaire des Mots 26/02/2012 14:34



Heu, petite précision : l'expression est bien "proférer un mensonge" et non professer. D'ailleurs, les correcteurs du Monde semblent affirmer qu'on ne peut
professer autre chose que une vérité, une philosophie, etc. Je vais aller fouiner plus loin, histoire d'éclairer ma lanterne sur ce point (de détail, mais tout de même...). Si je
trouve quelque chose de probant, je le ferai savoir.



Barovin 25/02/2012 13:10


Navré de t'avoir ennuyé....par un message bis..cordialement

Le Mousquetaire des Mots 26/02/2012 08:51



Mais non, tu n'a pas ennuyé mon quotidien. Il m'est arrivé d'en faire autant.



ledif trocas 25/02/2012 09:42


Bien sûr, mon ami de cape et d'épée, "chacun a bien le droit de penser comme il sent."je suis, comme toi, pour une
totale liberté de pensée et d'expression.
et le débat ne s'enrichit que s'il y a des divergences et des oppositions.
Reconnais que je n'interviens qu'avec un fleuret bien moucheté.


ΦΙΛΙΚΆ de Grèce où, après un mois pourri, le Soleil est enfin revenu.
et demain ici c'est CARNAVAL
Tu vois: on garde le moral

Le Mousquetaire des Mots 26/02/2012 13:56



Je sais que tu aimes chatouiller ceux qui sont de droite. Moi, ils ne me dérangent pas, sauf s'ils poussent le bouchon trop loin. Ce n'est pas le cas de Géo.
Il réfléchit et en outre, c'est un homme de conviction. Que demander de plus ? J'espère que le retour du soleil et le carnaval auront mis un peu de baume au coeur des Grecs.


Bon dimanche. Amicalement



ledif trocas 25/02/2012 09:29


@ "camarade" Géo
bien sûr "professer" a également le sens que vous dîtes
mais dans le contexte où votre président chéri le prononce
il est évident qu'il s'agit d'un lapsus et qu'il pensait "proférer"
je pense qu'il vous reste suffisamment de bonne foi pour reconnaître une erreur, qui n'est d'ailleurs pas très grave, et pour admettre aussi que ce sire, s'il a du bagout, ne parle pas un
français impeccable.

Le Mousquetaire des Mots 26/02/2012 13:53



Vois-tu Ledif, l'inculture est à l'homme ce que la confiture est au pain. Mais en sens inverse. Ah que je souffre de ces manipulations langagières qui
recèlent et révèlent la pauvreté du vocabulaire...



geo 24/02/2012 17:54


tenez pour rire un peu je viens d'acheter le bouquin de Hollande...."changer de dstin"...présomptueux n'est ce pas?


maintenant faut que le le lise...


a plus

Le Mousquetaire des Mots 26/02/2012 13:51



Alors, bonne lecture !



geo 24/02/2012 17:46


@ ledif trocas


erreur , je ne me gauchise pas du tout, ou je me suis mal exprimé, ou tu n'as pas bien lu ce que j'ai écrit..


mais bon chacun peut toujours imaginer ce que pense l'autre..ça occupe..


quand au verbe "professer" il existe bel et bien..et par ailleurs utilisé correctement...


Littré - professesser..avouer
publiquement, reconnaître hautement....etc...etc...


Pour en revenir à ce que je disais, ce n'est pas parce que je dis que les primaires socialistes ont privé d'audience Valls et consorts que je me gauchisse, je
signale simplement que le prétexte de démocratie est un mensonge...les primaires n'ont d'ailleurs rien de commun avec celles des USA (désolé mousquetaire)..les primaires socialistes sont
ANTI-DÉMOCRATIQUE car elles mettent en place la pensée unique....et devient le représentant  d'un parti...


Voila ledif trocas le but de mon blablabla!!!initial...


amicalement

Le Mousquetaire des Mots 26/02/2012 13:51



Bonjour Géo,


Je vois que la joute oratoire a toujours lieu entre LT et toi. Pour ce qui est de proférer ou de professer, voici un distingo intéressant : on profère des
gros mots, on ne les professe pas.


Je ne suis pas franchement méchante langue, mais entendre le premier de l'état dire insecure au lieu non sécurisé, cela me choque. J'en ai marre des mots
anglais (ou américain) qu'on insère dans les phrases. Comme si notre langue n'était pas bien fournie côté lexical. Je ne vois pas l'intérêt de l'enrichir de franglais
superfétatoires.


Pour ce qui est du prétexte démocratie, je partage plutôt ton avis, mais pas forcément comme tu l'entends. J'en reviens à mon dada préféré : notre langue est
riche et nos principes également. Alors introduire une manoeuvre étrangère dans le processus démocratique en ayant l'air d'être plus démocrate que les autres, cela m'est insupportable (et tu
remarqueras que je n'use surtout pas du verbe "insupporter" - admis par l'Académie - parce que justement on anglicise à outrance une phraséologie indigente).


Je te souchaite un excellent dimanche, l'oeil rivé à ton objectif. Amicalement



youyou29 20/02/2012 20:45


Allègre de la gauche ?... non... c'est un arriviste comme ceux qui ont déjà changer de bord... et bon débarra...un faux
cul de moins. Si ça t'intéresse sur mon blog l'avis de plusieurs économistes atterrés... Bibizzzzzz à toi de ti'te youyou29Bibizzzzzzzzzz

Le Mousquetaire des Mots 24/02/2012 17:09



Bonjour Youyou, je me rendrai à nouveau sur ton blog (je l'ai fait dès la venue de ton message) : c'est à lire avec beaucoup de concentration. Pour en tirer
les conclusions qui s'imposent.



râleuse ex 02468 19/02/2012 23:33


et puis, v'la ti pas que allègre se rallie a sarko ,, ça vous étonne ???pas moi ,de toute manière je me méfie de plus en plus de ces têtes pensantes du PS

Le Mousquetaire des Mots 24/02/2012 17:03



Et il y va "Allègrement". Un peu comme avec de gros sabots qui ne sont pas sans rappeler qu'il avait proféré qu'il "allait dégraisser le
mammouth".



ledif trocas 19/02/2012 08:43


Oh là là !
je vois que le camarade Géo se gauchise rudement:
il "écoute" monsieur Hollande, ce professeur de mensonges.

Le Mousquetaire des Mots 24/02/2012 17:02



Ledif, n'en rajoute pas une couche, stp : chacun a bien le droit de penser comme il sent.



ledif trocas 19/02/2012 08:37


Γεια χαρά, φιλέ


Tu écris : « Ah, c’est qu’ils causent bien, ces gens là ! ». Et bien pas tous.
je pense que le « premier des Français »( ?) ne serait pas le premier de ta classe.


Personne n’a réagi à ce sarkubuesque lapsus :
« ce mensonge n’est pas à l’honneur de celui qui le professe »


il
est joli celui-là, non?

Le Mousquetaire des Mots 24/02/2012 17:01



Bonjour Ledif,


Ma phrase était largement teintée d'ironie. Rien que le verbe 'causer' le montre. Tu sais, on peut être le premier, et tout ignorer de sa langue et donc
parler la France comme les gens du peuple (c'est un genre que ceertains aiment bien à se donner).


Ah que veux-tu ? Parfois on parle trop vite et on professe (pardon, on PROFERE) des âneries. Merci de me l'avoir montré ; je ne l'avais pas entendu (j'écoute
de plus en plus d'une oreille très distraite).



barovin 18/02/2012 14:39


ll faut comprendre que la droite n'a pas une tâche facile : Il faut qu'elle demande à des gens qu'elle pressurise depuis 10 ans au profit d'une minorité de copains et de coquins, de voter pour
elle....reconnaissons que c'est ardu....N'attendons aucun projet pour la République Française, elle n'en a jamais eu, à part celui de défendre des privilèges...Aux indécis, c'est à nous de les
trouver dans notre entourage, notre voisinage et de leur démontrer chiffres à l'appui les cadeaux fiscaux accordés aux plus riches d'entre nous et les attaques incessantes contre leur qualité de
vie et leur sécurité sociale (au sens large) que mène la ploutocratie ambiante. Et pour ceux qui renvoient dos à dos la droite et la Gauche....même si une période récente, concernant la
construction Européenne ultra libérale de la constitution....,  a pu corroborer cette affirmation...On peut rétorquer que toutes les avançées sociales qui nous ont permis de vivre mieux ont
été élaborées avec des majorités de gauche (congés annuels, SS, Retraite à 60 ans, 40, 39 puis 35 heures.....etc..etc)


Que nous a apporté la droite ....? Au début du XXème siècle  la retraite à 65 ans, alors que l'espérance de vie moyenne ne dépassait pas les55/ 60 ans....


Pour convaincre les indécis qui n'ont aucun intérêt à ce qu'il fasse un second mandat sur monj blog

Le Mousquetaire des Mots 24/02/2012 16:58



Je crois avoir déjà répondu à ce message et j'ai visité ton blog récemment. Je continue de me tenir au courant mais je ne m'active pas ou plus beaucoup. Un
certain ras le bol doublé d'une fatigue accrue. Il faut dire que tout se ressemble d'un jour sur l'autre et que les surprises sont toujours les mêmes. Lassant à la longue.



Pat59 18/02/2012 10:02


Bonjour Fred,


Ce qu'il se passe ? Réduire le nombre de candidats possibles pour qu'il ne manque pas une tête de pipe pour NS.


Déjà qu'ils sont au ras des paquerettes il faut éviter la débacle à l'envers d'avril 2002 et l'humiliation d'être sorti au premier tour.


Cela dit, il reste que les éventuelles voix qui auraient votés Boutin ou Morin ne sont pas acquises à NS, loin s'en faut même si ces personnes ont appelé à voter NS et se sont ralliés. Même s'ils
ne voteraient pas à Gauche ou au Centre... il restera l'abstention.


Mais les petites rivières font les grands fleuves, donc je me méfie...


Il reste que pour le second tour éventuel, la droite de cette manière n'aura pas une grande reserve de voix, pour ainsi dire peau de balle...


Amicalement Pat

Le Mousquetaire des Mots 24/02/2012 16:55



Bonjour Pat,


Eh oui ! Tu as tout dit. Les pâquerettes, c'est bon pour les vaches alors qu'ils broutent donc tant qu'ils peuvent, pas dit que le lait qu'ils en tireront
aura une bonne odeur. Et même, il se peut que la saveur lactée aura un fort goût de rance.


Au fait, c'est dans moins de deux mois qu'on recommence à voter, non ?



geo 17/02/2012 23:24


Bonsoir Mousquetaire des "maux"


"""C'est vrai, quoi, quand on appartient à la même classe sociale (politique, castique, élitiste)""


tu as raison l'ami, mais au moins au départ il purent tenter la chance


 


A gauche cette chance a été verrouillée par des primaires c'est quoique l'on en pense anti démocratique, les
différents courants comme Vals ne peuvent s'exprimer..le résultat c'est un guignol qui s'agite, qui invective...ne dit pas non, j'ai écouté ses diatribes à Rouen (dont je suis)...


Le changement de société? laquelle, celle à Eva Joly, qui déclare que l'écologie ne se négocie pas....détient
elle la vérité...


Mélanchon (le Marchais du XXI siècle) la société égalitaire, la socité du partage...le communisme en
clair...oui, mais on en connait le résultat..la théorie et la réalité sont deux choses....


 


Et puis les Français veulent ils en réalité un changement de société?


pas sur si certains de leurs privilèges (qu'ils nomment acquis) ne sont pas conservés...


alors!!!


quand aux défections..ma fois c'était prévisible..un moyen comme un autre d'exister et de faire un poil de
chantage...exemple Boutin, 100 circonscription ou rien...


amicalement

Le Mousquetaire des Mots 24/02/2012 16:53



Bonjour Géo,


Tu n'as pas tort, mais tu n'as pas non plus raison. Ces primaires sont une copie conforme à ce qu'il se passe au-delà de l'Atlantique. Américanisation, en
veux-tu, en voilà. Et personne ne bronche. COmme si les McDo ne suffisaient pas...


Tu peux les prendre les uns après les autres, tu trouveras toujours à redire, ou alors tu trouveras chez chacun d'eux quelque chose d'intéressant à défaut
d'être vraiment innovant. Et la société change si peu que je pourrais te citer une femme du 19ème dont les propos sont toujours d'actualité et même plus que ça. Comme quoi, les changements, c'est
foutaises et compagnie. C'est l'homme qu'il faudrait changer, sa mentalité avant de prétendre réformer la société. Il n'empêche cependant pas que le système est mal parti et que refuser de le
réformer, c'est foncer dans le mur. Autant se suicider dès maintenant : l'avenir n'appartient plus à personne, mais à l'argent déifié à outrance.


 



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche