Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juin 2022 4 30 /06 /juin /2022 08:50

Je viens de lire ce qu'étaient les accords de Minsk. Ils sont postérieurs et en même temps consécutifs à la guerre de 2014.

Il était évident que Poutine ne lâcherait rien vu ses exigences territoriales et administratives.

Une lecture qui donne la nausée tant ceux qui ont poussé à ce que des accords soient entérinés des deux côtés. On ne peut que comprendre que l'Ukraine n'ait jamais voulu ratifier de tels accords. En effet, c'était tout bonnement se priver d'une partie de son territoire en faveur de la Russie.

C'est stupéfiant de bêtise puisque ces accords signifiaient, de toute évidence, qu'il ne fallait pas fâcher Moscou et, en revanche, résoudre de manière tordue le problème de la guerre. Comment la société occidentale a-t-elle pu céder face à Poutine ? Car il s'agit bien là d'une dérobade face à la Russie qui, alors qu'elle était l'agresseur, entendait tronquer une portion d'un pays indépendant. Du grand n'importe quoi : la lecture provoque la nausée.

Il ne faut donc pas s'étonner que Poutine en ait remis une couche (et même une sacrée couche) avec son "opération militaire spéciale". Il a depuis très longtemps le désir de réduire l'Ukraine à peau de chagrin, pour ne pas dire à néant.

Ce qu'il se passe depuis quelque 5 mois relève de la responsabilité des occidentaux qui n'ont pas su deviner le caractère sournois et nocif de ces accords qui sont tout, sauf respectables. Surtout avec un malfrat comme le seigneur du Kremlin dont la goinfrerie territoriale n'est plus à démontrer.

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
je maintiens que les américains n'ont cessé de provoquer l' URSS puis la Russie en installant sous couvert d' Otan, des bases militaires tout autour de la Russie !<br /> Et qu'on l' accepte ou non, Crimée et Donbass sont russes, pas ukrainiens
Répondre
L
...L'Alaska aussi, et les Indiens d'Amérique vont bientôt revendiquer des territoires !
M
Les occidentaux auraient dû réagir avec force. Ils ont raté le coche ce qui a permis à Poutine de revenir attaquer.
Répondre