Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2017 7 03 /09 /septembre /2017 14:00

Tous, oui, de droite, de gauche, ils causent bien. Mais les mots ne sont jamais que des mots. Ce ne sont pas les mots qui feront évoluer la société, enterrer le chômage, créer vraiment du travail, faire une place pour que chacun puisse vivre décemment. Mais voilà, la communication est le dernier truc à la mode pour convaincre tous et chacun. On parle, on jacte, on développe, on propose, les propos sont toujours convaincus, on met l'accent sur la misère, sur le problème que notre société ne sait pas résoudre, celui qui permettrait qu'il n'y ait personne abandonné à lui-même. Parce que les méthodes employées jusqu'à aujourd'hui méprisent les individus et ne tiennent compte que de la finance.

Ah ça oui, ils causent bien dans le poste. Pour le nouveau chef de l'état, sa jeunesse, son entrisme (amalgame gauche-droite), son déterminisme ont pu séduire. Oui, mais voilà, ces bonnes paroles qu'il distribue généreusement dans les médias (il contrôle toute sa communication) ne l'empêche pas de commettre des écarts de langage. Manque d'expérience ? Ou provocation ?

Le tout dernier ? Injustifiable. D'ailleurs, la fable narrée après sa sortie malencontreuse (il n'aurait visé que ses prédécesseurs... j'ai du mal à le croire) semble démontrer une inexpérience notoire en matière de diplomatie, mais surtout ce que j'appellerai une morgue, ou une suffisance. Très déplaisant.

Oui, c'est vrai, il est cultivé, intelligent, mais tellement orgueilleux et ambitieux qu'il génère des sorties malencontreuses qui révèlent sa véritable personnalité. Être imbu de soi semble indiquer une confiance en soi absolue, l'idée sous-jacente qu'on a raison en tout. Et que les autres qui n'ont rien compris ont tort du fait de leur incompréhension.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article

commentaires

nesci marc 16/09/2017 20:23

Mais bien sûr ,cher mousquetaire ,je me méfie des sachant ,qui n'a jamais tenu une pelle ni une truelle ni un livre comptable ni une classe ni un poste d’ouvrier ni de contremaitre ne peut savoir ce qu'endurent les petites gens et sans me vanter je suis aussi cultivé que lui ,la seule différence c'est que ma vie n'a pas tourné dans le même sens que lui et pourtant j'ai mis de la conviction mais il semble que mon étoile n'avait pas la même brillance que la sienne.....hélas ,ceci dit ,j'aurais été sexy comme président ,tu trouves pas ,cher Fred
Amitiés Occitanes
marc

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche