Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2017 7 06 /08 /août /2017 12:30

Ma curiosité naturelle et mon goût pour les bouquins ne datent pas d'hier. Dès que j'ai su lire, j'ai passé de longs moments avec les livres qui tombaient sous ma main. Une frénésie de lecture telle qu'on en "oubliait" de m'emmener quelque part, comme ce fut le cas quand mon père décida d'aller à la plage, alors que, sous la table, je me régalais de je ne sais plus quel titre de la bibliothèque. J'étais très jeune alors, peut-être 10 ou 11 ans. Ma mère était inquiète mais fut vite rassurée. Après avoir débarqué toute la famille sur le sable, mon père reprit le chemin de la maison et me retrouva dans la même posture qu'au moment du départ. Je n'avais rien vu, rien entendu et ne savais donc pas que notre maison était vidée de tous ses occupants. Cette immersion n'a pas varié : ne me parlez pas quand je lis, je ne vous entends pas.

Je viens de terminer un bouquin qui me laisse sans voix. Et pourtant... Je découvre des aspects peu reluisants de notre société, de son fonctionnement, des rivalités entre services officiels, ridicules et dangereuses. La politique, il faut le dire, est un monde auquel je n'ai pas accès. La fraternité entre les élites est un étonnement particulier : ils sont tous frères, quelle que soit la loge. Sans elle, ils n'existeraient pas et surtout elle leur permet des réseaux et des accointances qui les poussent sur le devant de la scène et jusqu'aux plus hautes fonctions. Vraiment très particulier ce copinage. Ça ne donne pas envie d'en faire partie.

Tout au long de ce bouquin qui revient à décrire des faits datant d'années antérieures, je constate avec stupéfaction l'existence d'une planque où des hackers, rémunérés en sous-main, surveillaient discrètement, et sur ordre, les PC de n'importe qui. Plus besoin de se rendre sur place pour "visiter" leur contenu : cela se fait à distance. Apparemment, c'est utile, mais tout de même, vivre sous surveillance n'a rien de fort agréable. L'état lui-même utilise la proie dans l'ombre.

Et c'est tout à l'avenant. Dans ce monde kafkaïen, le moindre clampin, même parfaitement innocent, peut voir débarquer chez lui les "espions" sans qu'il soit crié gare. Si vous avez envie d'être écœuré, je vous conseille "Bienvenue Place Beauvau".

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Le Coin Lecture
commenter cet article

commentaires

Moustic 09/08/2017 17:16

un livre qui ne me fait pas trop envie .. .sur, noir c'est noir, et si en plus c'est trouble !!!

Florentin 08/08/2017 17:26

Je te disais hier que je ne m'en sentais pas pour lire ce bouquin. Histoire de me garder le peu d'illusions qui me restent. Mais, bon, faut pas se faire d'illusions, nous somes tous un numéro codé ...
Avec l'espoir que mon message vaz passer aujourd'hui ... Florentin

Nikole 06/08/2017 22:40

Non merci, sans façon...

nesci marc 06/08/2017 17:12

Salut cher Fred ,c'est surement la chaleur mais je ne connais pas ce Beauvau ,d'ailleurs il me parait très intérieur.....allez pour une touche d'humour mon facebook du jour en copié collé!
------
Encore trois dimanches et c'est fini!
Fini les blanchettes au string ficelé
Les aigrettes et rainettes au lagunage rincées
Les corbacs ,fennecs et loups édentés.....
Usain n'a pas eu de Bolt.....hier soir
Les nanas de Rio l'ont épuisé
Tandis que le banni "fumait"
Brigitte va être Marraine......
D'un petit panda de Chine
Un petit cheval de Troie ,tout mignon
Alors moi je fais ma demande.....
A l'équipe de Hollande en finale ce soir
Oui les onze belles et grandes féminines
Plus les remplaçantes ,tant qu'à faire
Vous voulez pas être mes marraines
Non je ne me signerai pas....
Car je ne crois qu'en l'homme
Et surtout en la femme!
Qui nous sauvera
J'espère...
Amen!
----
Amitiés de canicule
marc

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche