Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 13:14

Pas des moindres : le compte-pénibilité est en cours de restructuration. Quatre critères ont été rayés de la liste (manutention de charges lourdes, postures pénibles, vibrations mécaniques et risques chimique). Une soustraction qui n'a rien de symbolique. Voilà ce que signifie la fameuse phrase sortie récemment de la bouche du jeunot : "ceux qui ne sont rien" sont bien ceux qui assument les travaux les plus pénibles, les plus dommageables pour la santé. Quel mépris !

Le compte-pénibilité après deux ans d'existence devient le compte de prévention et conserve six mesures (jusqu'à quand ?) : travail de nuit, répétitif, en horaires alternants, en milieu hyperbare, bruit et températures extrêmes. C'est cela la prévention ?

Oui, quel mépris pour ceux qui souffrent de lombalgie, de sciatiques et autres maux induits par des postures et mouvements car c'est toute la colonne vertébrale qui est sollicitée et qui trinque !

Il fait pas bon de n'être rien...

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans critique
commenter cet article

commentaires

Moustic 19/07/2017 09:22

Macron, ce n'est que du vide .. Pour marcheurs sans cervelle

La Ségaline 18/07/2017 17:54

Ah il n'aura pas mis longtemps à révéler son véritable fond... Je ne suis pas surprise, encore moins déçue parce que j'étais méfiante et j'avais bien raison. Quel mépris, c'est à se dégoûter de la politique, pour ceux qui s'accrochent encore à quelques idéaux. Maçon, carreleur, ouvrier des TP, couvreurs, pensez-donc c'est pas pénible, ils peuvent bien bosser jusqu'à 65 ans, surtout qu'ils doivent être habitués vu qu'ils ont parfois commencé à 16! Peut-être que nos gouvernants tablent sur une mortalité massive et précoce de tous ces gens qui ne sont rien pour économiser sur les retraites et la sécu, va savoir...

Axel 21 17/07/2017 17:08

Oui mais après, les intellos, les enseignants, ceux qui pensent, vont demander un compte pénibilité pour usage intensif de leur cerveaux...

Florentin 13/07/2017 20:39

Raffarin et les gens d'en bas, Hollande et les sans-dents, Macron avec les gens de rien. Il faudrait trouver le moyen de faire cesser le système de gouvernement monarchique né avec la 5e république. Une révolution ? Pourquoi pas ! Parce que le nouveau macronien, c'est que dalle !

Moustic 13/07/2017 13:04

Le jeunot s'en mordra les doigts, son mépris pour les petites gens transparaît vraiment, le retour de bâton sera brutal sans aucun doute.

Nikole 11/07/2017 15:19

Je savais bien qu'il ne fallait pas voter Macron. Même si un vote blanc ne sert à rien, je prévoyais que c'était un fourbe, et je ne voulais pas lui donner ma voix. Que sa foudre de Zeus lui tombe sur la gueule.

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche