Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 10:41

J'étais en Italie, mais j'ai quand même pu assister au débat du 3 mai. Un débat cela ? Un pugilat plutôt. Je n'ai pas compté les points, mais franchement, il y avait matière à nausée. Le pitbull de service a d’emblée agressé son adversaire. Pendant deux longues heures, les deux prétendants se sont envoyé des amabilités au visage sous l’œil des caméras et celui des journalistes qui ne pouvaient rien faire pour modérer ce duel innommable. Leur impuissance à reprendre la main faisait peine à voir. Il faut dire que le pitbull cognait si fort qu'elle ne laissait pas d'espace à son concurrent. Au point qu'il a fini par rendre coup pour coup. L'attitude du pitbull était ridicule, si ridicule qu'à la fin, elle a entrepris une gestuelle qui ressemblait à une danse du ventre.

Ce ne fut pas un débat, mais bien une mise au point de ce qu'est fondamentalement cette femme au sourire carnassier, à la verve virulente. Son passé d'extrémiste a refait surface dès les premiers mots, des coups de boutoir à qui en veux-tu en voilà. Déchaînée. Voire à la limite de la folie.

Un désastre sur le plan politique, mais une révélation de ce que l'extrémisme ne cadre pas avec la dignité que requiert une élection présidentielle. De mémoire d'homme, on n'avait jamais assisté à spectacle aussi déplorable. C'était même avilissant. Et dire qu'elle prétendait régner en maître sur la nation...

Son adversaire a fini, alors qu'il est très policé, par hausser le ton. Ce qui est fâcheux dans l'absolu, mais elle ne lui laissait pas d'autre alternative que de rendre coup pour coup. A mesure que les minutes s'égrenaient, est venu le moment de l'économie. Et là, malgré sa morgue imbécile, son inaptitude est apparue : elle a achevé de se noyer dans les méandres de ses pensées contradictoires. C'est fâcheux pour elle cette démonstration d'incapacité à porter un projet qui tienne la route. Oh, certes, ses admirateurs seront sortis convaincus qu'elle l'avait emporté ; que ses diatribes avaient mâté le freluquet. Leur aveuglement est compréhensible car, jusqu'au bout, elle a résisté. A sa manière. Maladroite. A côté de la plaque. Ses pitreries de dernière minute étaient d'un ridicule achevé. Elle n'avait pas besoin de ces contorsions pour convaincre certains indécis à ne pas glisser leur bulletin dans l'urne.

Le plus grave, c'est qu'aujourd'hui, le second tour a lieu demain et beaucoup ne savent toujours pas ce qu'ils feront dans l'isoloir. La digne fille de son père fait courir le risque d'une forte abstention et de vote nul. Et donc, de lui permettre de régner en maître sur nos destinées.

Je croise les doigts, d'autant plus qu'autour de moi, il y a de tout : des non votants, des sceptiques, des déçus, des gens malheureux de n'avoir pas eu leur champion au second tour, des hésitants qui ne comprennent pas ce qu'il se passe. Bref, le risque reste élevé d'hériter d'une donzelle revancharde. On sait déjà que ses adeptes se déplaceront massivement pour l'élire. Alors, ceux qui ont furieusement envie d'aller à la campagne et d'arriver trop tard pour faire leur devoir de citoyen, j'aimerais bien qu'ils prennent conscience que leur absence devant les urnes leur fera plus de mal que de bien.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Liberté
commenter cet article

commentaires

Moustic 06/05/2017 19:25

Oui, un débat lamantable indigne de toute intelligence et d'une bétise sans du Bulldogs , il aurait fallu donner aux journalistes des baguette pour faire régner l'ordre. Cette fois elles auraient servies

nesci marc 06/05/2017 12:48

Io , j'ai même pas regardé ,je n'ai vu le désastre que le lendemain et je n'ai pas été surpris et me demande encore comment tant de gens peuvent lui donner leur voix !
Mélange de naïveté ou de manque d'ouverture sur le monde (Nord ) de font raciste (pour le sud avec beaucoup de pieds-noirs) et pour tout le grand Est ,carrément le racisme et la xénophobie et c'est pourquoi ,monsieur le mousquetaire, j'écris des poésies pour éviter de crier ma haine contre tout cela en pensant à ma grand-mère Jeanne si juste dans ses propos et tu sais ce qui me flingue c'est que ces gens la le dimanche matin trempent leur main dans le bénitier et agenouillent por la prière et recevoir l'hostie qui absoudra sûrement leur futur péché ,amen
Amitiés de bon vote
marc

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche