Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2017 1 06 /03 /mars /2017 13:43

Juju ne se présentera pas à la présidentielle : il n'incarne pas le renouveau, dit-il. On peut comprendre qu'il jette l'éponge : ça traîne un peu trop en longueur. De plus, hier, les pro-gros-sourcils ont fait entendre clairement qu'il était leur candidat et devait le rester. C'est donc une chose entendue.

Cependant, une rencontre entre Sa Majesté, Juju et gros sourcils est programmée demain. Bien ! Voilà une nouvelle étape intéressante mais inutile ce me semble : il ira contre vents et marées. Reste qu'aujourd'hui, les ex compagnons de route du prétendant ont programmé une réunion en forme de "conseil de discipline", pour lever l'obstacle et asseoir sur le trône quelqu'un qui n'a pas les poches remplies de casseroles. A terme, le non-retrait de gros sourcils risque fort de les voir disparaître. Ils osent encore espérer qu'ils pourront se représenter. Il y a surtout qu'ils ne veulent pas être balayés par la déferlante dont chaque jour vient contredire leurs espérances. Il n'est pas dit, que quoi qu'ils décident, qu'ils soient entendus par le résistant qu'est devenu le candidat élu par la primaire. Et qui se dit légitime, ce qui n'est pas tout à fait faux : 4 millions de voix, ce n'est pas rien. Mais ça ne fait pas tout : une image écornée, une bataille entre les tenants du départ et le résistant, vont encore bousculer les lignes. Et la Maginot de gros sourcils n'est sans doute pas imprenable. A ces militants convaincus, viennent s'ajouter les entrepreneurs qui ont fait une ovation à gros sourcils ce matin même. Evidemment, son programme leur donne raison : il est pro-patron, c'est tout ce qui compte à leurs yeux.

Revient sur le tapis, le possible remplacement du candidat qui n'est plus ne odeur de sainteté par un dauphin qui a pour lui la jeunesse, une expérience politique avérée. Au fond, pour les élus désespérés de la droite, il incarne le renouveau attendu par les citoyens. En clair, les manoeuvres pour déloger l'indésirable perdurent. On n'est pas encore au bout de nos peines.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article

commentaires

Moustic 07/03/2017 10:42

Les carottes sont cuités, F2 sera candidat, les renegats seront châtiés comme il se doit, cette obstination ne laissera pas de place à quelques faiblesses que ce soit. Cette faction va de plus en plus ressembler au FN pour aller chercher des votes.

nesci marc 06/03/2017 18:51

J'ai commencé à faire à ce propos une nouvelle manière de parler en 2017!
Voici quelque idées:
On ne dit plus comme avant que le nom se comprime avec les siècles :
,un homme mal honnête mais un mauvais fion
On ne dit plus compter mais " fillonner "
On ne dit plus se faire " élargir le cercle de ses amis"mais se faire mettre en rillettes!
On ne dit plus le trocadero mais "trop de cas zéro"
On ne dit Pénélope mais 7900 boules .....
Voila ce ne sont que quelque exemples à retravailler,je te souhaite une belle soirée ,ici ça souffle sévère et sors nous quelque poésies de ton cru ,j'aimerai bien en lire
Amitiés Occitanes
marc

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche