Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 15:03

Je vais devoir créer une nouvelle catégorie tant l'affaire en cours est faite de rebondissements successifs, à tel point que ça finit par me soûler. Voilà un candidat qui se dédit facilement : "Si je suis mis en examen, je renoncerai à me présenter". Il sera effectivement convoqué le 15 mars en vue d'une mise en examen. Bien ! Mais alors pourquoi se contredire ce matin ? Serait-ce à dire qu'il a le feu aux fesses ? Qu'il espère qu'il sera élu, contre vents et marées ? Que sa candidature est la seule à pouvoir contrer le F.N ? Qu'il entend se soustraire à la justice en étant élu ? Allez savoir ce que sont ses motivations. Au fond, ce n'est pas aussi important que cela en a l'air. Le plus extraordinaire c'est qu'il parle de complot, de coup d'état, d'une justice à la botte du pouvoir en place. Il est tout de même gonflé : même si les magistrats, juges et enquêteurs ont, comme tout un chacun, des opinions politiques, cela ne les empêche pas de savoir instruire un dossier, de savoir s'il faut ou non mettre en examen. Certains faits sont objectifs. Donc, logiquement, l'instruction confiée à trois juges, après étude du dossier afférent à l'affaire, conduit à une mise en examen. C'est beau comme du Voltaire ces réactions outrées de gros sourcils. Peut-être même que ça pleure dans certaines chaumières... Ce qui est avéré, c'est que cette situation ubuesque - inédite à ce jour en cours de campagne présidentielle - est avant tout tragique. Pour l'homme, cela va de soi, pour sa famille et sa possible mise également en examen, mais aussi pour ceux qui ont misé sur le personnage et se trouvent actuellement désemparés. Déjà B. Lemaire a quitté son équipe : quand trop c'est trop... Il y en aura encore combien d'autres ? L'hémorragie ne s'arrêtera sans doute pas là. Quid des gens de l'UDI ? Quid de sa famille politique que tout cela désarçonne et dont des voix discordantes ne tarderont peut-être pas à se faire entendre ?

Ce feuilleton judiciaire est fort déplaisant. Pour toute les familles politiques. Déjà que nous avons tendance à ne plus croire à rien, et surtout en matière politique, ce déchaînement de bonds et rebonds envahit nos oreilles comme des casseroles qui dégringolent en un vacarme assourdissant. C'est usant. Que feront les spécialistes de l'abstention ? Sauront-ils surpasser leur dégoût de la chose publique ? Une seule certitude, c'est que le F.N. fera le plein de voix et que le spectre d'une présidence féminine fait plus que se profiler à l'horizon.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Moustic 02/03/2017 09:20

A mon avis , il vise les 5 ans d’immunité , pour le reste, il a fort peu de chance d'être élu ..

nesci marc 01/03/2017 16:08

Voici ma réponse sur le mur facebook dés la scandaleuse attaque de la justice:
------
C'est le bal des faux-culs je dirais même le bal des laze,mis à part les convaincus (en un seul mot) le cardinal Retailleau ,Longuet le vampire,,Boyer la chaise-Dieu ,le bossu du Poitou et le fils du père de la constitution le puant Debré ,mais dans l'ombre on s'agite et donc il reste en accusant le pouvoir de manipulation alors que sur toutes les chaine info ,on démontre que ses allégations sont fausses ,pauvre Droopy Fion tu as voulu nous le mettre et maintenant tu vois comme ça fait mal de se faire élargir le cercle de ses amis (lol)
Et c'est illustré sur mon mur avec la chanson de Polnareff " le bal des Laze"
Amitiés
marc

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche