Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 03:02

Un jour à marquer à la fois d'une pierre noire mais également d'une pierre blanche. Dignité et courage exemplaires. François Hollande vient d'annoncer qu'il ne briguerait pas un second mandat. J'ai écouté son discours en étant scotché. Oui une dignité dont sont incapables les teigneux qui l'ont vilipendé sans cesse, le rabaissant à ce qu'il n'est pas, préférant voir en lui un pantin désarticulé, un mollasson sans envergure.

Quel homme politique a su auparavant se montrer à la hauteur de vue dont il vient de faire preuve devant la nation ? Les critiques fusent déjà (cf. l'article du Figaro qui en rajoute une couche). Et les bien-pensants critiqueront encore longtemps un quinquennat qui n'est pas aussi calamiteux qu'il s'est dit. Qu'on le veuille ou non, et malgré quelques ratages retentissants, il n'est pas entièrement nul. D'ailleurs, ceux qui raillent et critiquent sans aménité ce président le savent (ils ne sont pas des politiques pour rien), mais la facilité consiste à éreinter jusqu'au bout, sans une once de respect pour l'homme qui accueillera son successeur sur le perron de l'Elysée.

Oui, beaucoup de dignité et beaucoup de courage pour un homme blessé par ceux de son propre camp qui ne savent que s'entre-déchirer, un homme qui a tout encaissé sans qu'il montre quelque réaction que ce soit.  Il est le premier président de la V ème à renoncer. Quoi qu'en disent certains, c'est plus élégant que de s'accrocher au pouvoir comme le font certains. Et c'est cette élégance qui le rend bien plus respectable que beaucoup.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article

commentaires

Florentin 05/12/2016 17:03

Je ne me joindrai pas au concert laufatif que je lis ici. Me sont restés au travers de la gorge le détricotage en force du code du travail, les cadeaux (sans renvoi d'ascenseur) aux patrons, l'augmentation des impôts (qui font de notre pays un des pus taxés d'Europe), l'oubli de bien des promesses, accessorement l'engagement à 8000 € mensuels d'un coiffeur personnel), etc. Ce ne fut pas un homme de gauche. Je le lui reproche dans la mesure où il n'a pas annoncé la couleur. Alors, ses adieux, il nous les devait bien.

Le Mousquetaire des Mots 06/12/2016 19:31

Je n'ai fait que reconnaître certains faits. F.H. n'a pas tourné sa veste même si rien (ou presque) ne ressemble à ses engagements. C'est pourtant clair que la conjoncture était telle qu'il était impossible de faire autrement. Et puis, tout président qu'il était (et est encore pour quelques mois), il devait compter sur le gouvernement. Et là, ma foi, le choix de Valls n'a pas été judicieux. Mais inutile de revenir sur le passé : il faut lui tourner le dos pour tourner son regard vers l'avenir.

Moustic 04/12/2016 10:46

Je partage ton point de vue, les sarcasmes sont plus rapides à fleurir que les félicitations , c'est l’apanage de la nature humaine, bien loin de toute humanité. A++

Le Mousquetaire des Mots 04/12/2016 13:30

Merci pour lui Moustic. Je crois que même Sa Majesté, si décriée en son temps, n'a pas été vilipendée au ras des pâquerettes comme ce le fut pour F.H. Surtout en venant de son camp. Il faut dire que la politique est un panier de crabes inélégants et faux-culs de première, quel que soit le camp.

La Ségaline 03/12/2016 09:29

« Élégance», c'est en effet le mot qui résume assez bien l'attitude de Hollande. Et c'est bien ce dont ont manqué tous ceux qui ont critiqué sa décision ou son action. Entre les différentes crises politiques et personnelles on peut dire qu'il n'a pas été gâté en effet. D'autres ont été au pouvoir dans de bien meilleures conditions et n'ont pourtant pas fait forcément mieux. La mémoire est sélective, et quand on trouve un bon pigeon...

Le Mousquetaire des Mots 03/12/2016 12:53

Merci de ton point de vue : ils sont rares, parce que déçus, qui osent encore saluer le courage politique de F.H. Il a pris le temps de la réflexion , ce dont la plupart des hommes politiques sont incapables (les remises en question sont exceptionnelles). il n'y a qu'à voir ceux qui se présentent et foncent tête baissée dans la démagogie. Qu'ils soient de droite ou de gauche. Des indécrottables prétentieux.

Jean-François Vionnet 02/12/2016 09:39

Attitude empreinte de dignité du président de la République, mais malgré tout, de tous côtés, des injures au chef de l'état, des insanités proférés, dommage, dommage !!!

Le Mousquetaire des Mots 02/12/2016 10:13

Il a bon dos et tout un chacun devrait se poser la question : qui de ses adversaires politiques ou de sa famille a le plus concouru à ce renoncement ? Les uns comme les autres l'ont éreinté pendant ces années au pouvoir, n'ayant de cesse de déstabiliser son travail, de saper son autorité, de décider qu'il était nul. Un peu facile, non ? Oui, tout cela est infiniment regrettable. L'abjection de certains a été telle que je me demande encore comment il a su afficher une attitude apparemment placide. Si avec ce constat, personne ne veut reconnaître qu'il a la stature d'un président... Tout comme ce discours démontre qu'il a l'étoffe d'un homme d'état.

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche