Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 17:22

L'est-il ? Ou bien, derrière une candidature dont tout le monde était certain, se cache la volonté de se dégager de l'emprise judiciaire qui le menace ?

Têtu, oui il l'est. Mais le moteur est bien ce besoin d'échapper à la justice car, tout calcul fait, s'il est élu, il est intouchable.

Il crie à la volonté politique de le clouer au pilori. Il dénie toute entreprise frauduleuse de sa part, répète inlassablement qu'il n'était au courant de rien. Malgré les assertions de ceux qui se sont prêté au jeu. On peut supposer en toute logique qu'il n'était pas innocent dans ces affaires qui lui sont reprochées. Comme tout prévenu (et non inculpé), il bénéficie de la présomption d'innocence. Cependant, il est renvoyé en correctionnelle. Ce qui n'a rien de bien folichon. Autant dire que si les juges ne pensaient pas qu'il était bien partie prenante, de correctionnel il ne serait pas question.

De toute façon, avant que le procès ait lieu (si procès), l'eau aura largement coulé sous les ponts de France et de Navarre. Autant dire qu'il a encore de beaux jours devant lui et qu'il s'emploiera à rester libre. Reste une épreuve et pas des moindres : la primaire de la droite. Le nombre de candidats provoquera un éparpillement des voix. Autrement dit, il peut passer à la trappe. Chose qu'il ne veut surtout pas envisager. Il met un point d'honneur à clamer qu'il est blanc comme neige, qu'on veut l'abattre, que la justice est le bras armé du gouvernement (ne voulait-il pas supprimer le corps des juges ?).

Il n'a pas fini de faire parler de lui. Et comme le sujet est accrocheur, même moi j'en "cause".

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche