Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 18:20

Ce titre n'est pas de moi, mais celui choisi par les Scop de la région Rhône-Alpes. Pourquoi ? Parce que les Scop, c'est leur affaire et ce sont elles qui ont lancé cette pétition. Parce que la priorité du chef de l'état est, paraît-il, l'inversion de la courbe du chômage. Ah oui ?

Alors quand je constate que cette priorité est abandonnée au profit d'un concurrent étranger, je sens la colère monter. Et je ne décolère pas et me demande ce que je peux faire. Alors je signe, plutôt deux fois qu'une. Et je porte connaissance autour de moi de ce nouveau coup de Jarnac. C'est tout de même stupéfiant, alors que la plupart des Scop fonctionnent à plein régime et sont créatrices d'emplois, qu'au plus haut niveau de l'état, on ne tienne aucun compte des efforts consentis par les salariés qui reprennent leur entreprise en devenant investisseurs. Pourquoi ne tient-on pas compte des compétences et des savoir-faire de notre pays ? A-t-on le droit de nier l'évidence, d'autoriser un groupe étranger de se porter acquéreur de nos entreprises ? Et par là, de faire de nous un pays sans industrie ? L'emploi, c'est la priorité de tous et c'est à l'état que revient la charge qu'il soit conservé. Alors, pourquoi sont-ce les tribunaux de commerce qui décident du contraire ?

Oui, les grands penseurs qui nous gouvernent oublient un peu trop facilement que le devenir de notre pays en passe par l'emploi et que les Scop sont un moyen parmi d'autres pour que des familles entières n'aillent pas pointer à Pôle Emploi. Alors, Monsieur le Président, puisque cette pétition vous est destinée, faites enfin ce qu'il faut pour que le système actuel soit revu et corrigé dans le sens de l'emploi et non dans celui de la disparition de nos entreprises.

https://www.change.org/p/ecopla

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Priorité Emploi
commenter cet article

commentaires

La Ségaline 24/07/2016 08:18

Je n'ai sans doute qu'une vue très superficielle des Scops mais ce type de fonctionnement me semble être frappé au coin du bon sens: qui mieux que ceux qui y travaillent sont capables de connaître et de s'investir, à tous les niveaux, dans leur entreprise? Ça me semble tellement évident que je ne comprends même pas qu'il n'y en ai pas plus en France. Comment une entreprise peut-elle être saine lorsque les investisseurs n'ont comme image de l'entreprise que celle d'un tiroir-caisse dont il est on ne peut plus simple de se débarrasser s'il ne fonctionne plus? Où est la dimension humaine là-dedans. Sans être nostalgique des entreprises d'antan, on voit bien que plus l'écart est grand entre la production et ses dirigeants, moins ça fonctionne. Il existe encore des PME qui sont des histoires familiales, où il reste un certain paternalisme parfois mais surtout un attachement viscéral des patrons à leur boîte et à leurs employés, et les Scops participent elles aussi, me semble-t-il à ce schéma qui devrait être la norme.

nesci marc 08/07/2016 09:51

Comme notre Grizzou qui a été plus que révélé par un entraîneur exigeant nommé Diego Simeone ;il eût fallu que tous ces gens sachent tenir une pelle ou un marteau-piqueur ,emballe des produits à la chaîne ,fassent un bilan comptable,tournent comme commercial pour faire un chiffre d'affaire ,dirigent une entreprise même individuelle ,malheureusement nos gouvernants sont tous issus du même moule et sont obnubilés par la communauté Européenne à part un ovni nommé Sarko pas forcement plus malin avec sa mafia des hauts de Seine!!!!!!
Ce qui ne vas pas en france c'est le quinquennat en dehors des problèmes cités et la non adéquation entre l(offre et la demande à tous les niveaux et les Scop sont une idée greneuse qu'il faut pereniser!
Amitiés Occitanes brûantes
marc

Le Mousquetaire des Mots 08/07/2016 10:37

Bonjour Marc, Si je mets en ligne, c'est pour que mes visiteurs signent avec nous car ce combat est également celui des autres, sans restriction. Et chacun a un carnet d'adresses, non ? Une pétition locale a toujours un sens national : une lutte menée et gagnée ici permet de bénéficier ailleurs d'un atout important : cela s'appelle créer un précédent. Et peut se traduire en termes de droit par "Jurisprudence".

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche