Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 01:16

 

Eh oui, sa Majesté est à nouveau sur la sellette. Toujours cette histoire de gros sous de la campagne de 2012. Une mise en examen qui fait couler de l'encre et des commentaires intarissables. Je crains que cette nouvelle affaire n'en réjouisse beaucoup : ses détracteurs ne manquent pas. Il faut reconnaître qu'il a su se faire détester. Et même s'il a encore des inconditionnels, des voix discordantes se font entendre depuis qu'il a repris le parti en mains. C'est connu et archi-connu.  Et pendant qu'on dégoise, épluche, analyse, triture, décrypte ce point sans vraiment d'importance dans les affaires de la planète, d'autres événements bien plus sérieux se déroulent sous nos yeux indiférents. A cause de lui, qui a vraiment entendu parler de l'attentat  en Turquie ?  Ca n'a pas fait la une des journaux, ni les gros titres de la presse télévisuelle. Un peu comme si ce n'était qu'une anecdote, alors que la mise en examen du royal présumé innocent attise les convoitises. Je me demande souvent dans quel monde nous vivons. Quelles sont vraiment les priorités que l'on propose au peuple dans le flot continu d'informations ? Certainement pas le malheur des autres. Au fond, tout ce qui nous intéresse, ce sont ces affaires crapoteuses et non le sort des autres. Cela peut se comprendre, mais tant que ces abrutis de journaleux ne feront pas leur métier avec davantage de sérieux, nous aurons droit à de vains bavardages et des commentaires sans saveur. Quant à l'information, la vraie, la seule qui compte, on peut toujours courir pour qu'on nous tienne au courant : ça ne doit pas nous concerner sans doute.

Ceci n'est qu'un exemple parmi d'autres : cela fait des décennies qu'on nous a embarqués dans une léthargie et un repli sur soi dont on peut difficilement se décrotter.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Coup de gueule
commenter cet article

commentaires

La Ségaline 21/02/2016 07:36

Me voilà bien embarrassée pour 2017: une fois exclus les candidats pour lesquels il est impensable (pour moi) de voter, que reste-t-il? Grosso modo la gauche et la droite? Étant donné que la gauche mène depuis 2012 (au moins) une politique de droite, et de plus en plus, j'en veux pour preuve la réforme incroyable du code du travail, je ne vois plus bien la différence entre les candidats restants. Franchement, ça s'annonce pas bien. Quant à y voir une femme, je suis comme toi je ne vois aucune candidate sérieuse, et si c'est pour faire de la parité "forcée" et une sorte de discrimination positive, non merci.

Florentin 20/02/2016 18:36

Les journaux vendent ce que les gens ont envie d'entendre. Et ils savent bien que les ennuis de l'ex sont plus vendeurs que la misère des migrants (on a eu fait) et un attentat en Turquie. Leur survie en dépend, il faut écouler le papier. Et un journal qui ne se vend pas est un journal mort. Alors tant pis pour l'éthique et l'information de fond. C'est comme ça, hélas ! Et pour la télé, c'est pareil. Cf la guerre des chaînes.

nesci marc 20/02/2016 11:44

Comment disait César lorsque la lame de Brutus entrait dans son corps et que dira ce personnage imbu de sa personne lorsque Bruno ,Alain ;François ,Nadine et les autre lui voleront la vedette et l'assassineront médiatiquement ,pour lui ce sera pire que la mort ,déjà que les Français ne veulent ni de lui ni de Hollande car ils ont répudié leurs compagnes respectives pour entrer dans Water-Closer en casque ou en Disney.....
J'ai envie pour l'Elysée d'une femme aussi ferme que Merkel ,aussi jolie que la premier ministre Danoise,avec l’expérience Hillary Clinton et le charisme de Simone Veil!
Le jour où les femmes prendront le pouvoir dans tous les pays qui comptent ,les lobies qui gouvernent le monde auront=t du soucis à se faire , nous serons peut-être morts toi et moi et c'est fort dommage j'aurais bien aimé voir ça!
Amitiés Occitanes
marc

Le Mousquetaire des Mots 20/02/2016 12:30

Zut, fausse manip : lire d'abord mon premier envoi. Je reprends : hum, la belle blague. Et l'égalité "réelle" ne changera rien au phénomène de l'ostracisme imbécile qui régit ce pays). Hormis la blonde à la mâchoire carrée, tu vois des candidates potentielles ? Moi pas ! Alors, vaut mieux un homme ce me semble. Mais lequel ? Si seulement tous ceux qui se présentent n'étaient pas passés par la case ENA, il y aurait peut-être une lueur d'espoir. Las, la pratique est tellement ancrée qu'il faudra des siècles pour que cette école pour "spécialistes" en tous genres disparaisse du paysage. Tiens, en voilà une réforme qui serait chouette : supprimer l'ENA. A quand une société civile capable de présenter des gens compétents ? Une fois ceci dit, il reste que même une femme ne pourrait venir à bout des petits cercles qui ont gouverné jusqu'à maintenant. Trop de mauvaises habitudes. Mais si c'était le cas (hormis la blonde susvisée), ce serait une sacrée révolution. Je ne prendrai pas de pari : je ne joue jamais à la roulette ou quelque jeu de hasard.

Le Mousquetaire des Mots 20/02/2016 12:22

Bonjour Marc,
Le "toi aussi mon fils" sera en effet de mise. Mais tu sais, il est bien capable de se remettre de cette mise en examen (encore un coup d'épée dans l'eau du côté des juges ?) et de s'imposer à la présidentielle. Il y a d'abord la primaire où tout devrait se jouer (les candidats ne manquent pas, les prétendants sont même un peu trop nombreux...) et comme rien n'est gagné d'avance... Une femme dis-tu ? Elles ne sont guère nombreuses à tenter l'expérience (vouée à l'échec à cause d'un machisme exacerbé parmi le personnel politique (et on parle de parité, hum, la

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche