Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 02:00

Notre langue, très riche, est en train de s'appauvrir. Les médias sont des vecteurs puissants dont on ne soupçonne pas le pouvoir. Sauf quand on tombe sur une expression tarabiscotée ou un mot inapproprié. Je cite ce bout de phrase : "un théorème possiblement révolutionnaire" (Slate). Bizarrement, l'adverbe possiblement n'existe pas. Or ce n'est pas la première fois que je le rencontre dans la presse écrite. La culture est quelque chose qui se perd et l'ignorance est la mère de tous les excès. Et dire qu'on supprime le Latin (langue morte, c'est vrai, mais ô combien efficace quand on pratique une langue latine)...Si nos incultes journaleux avaient fait un peu de latin, ils connaîtraient l'adverbe potentiellement.

En outre, aujourd'hui, qui connaît le mot quinquagénaire ? En tout cas, pas les pisse-copie : j'ai lu récemment que le cinquantenaire avait je ne sais quoi (il s'agissait d'une personne évidemment). Or, le cinquantenaire est un mot qui désigne une période de 50 ans et non une personne.

Décidément, si j'avais le temps de fouiner, je butinerais des exploits grotesques d'une langue en train de crever de l'ignorance des locuteurs (qui oublient d'être des lecteurs).

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans du français
commenter cet article

commentaires

Florentin 13/11/2015 17:44

Et cela ne va pas s'arranger. Les jeunes ne lisent plus. Ils sont devenus esclaves de leurs petites machines (lesquelles leur font parler et écrire une langue pour le moins rudimentaire) ...

Le Mousquetaire des Mots 13/11/2015 18:38

Rudimentaire dis-u ? Je crains que ce ne soit pire : ils instituent une novlangue lacunaire et pratiquent un sabir qui ne ressemble à rien, même pas à l'anglais...

La Ségaline 11/11/2015 13:29

Hélas si tu avais "le temps de fouiner" comme tu dis, tu serais consternée de voir toutes les agressions que subit la langue française de la part, ironie du dort, de ceux qui la véhiculent le plus c'est-à-dire les médias et notamment, comble du sacrilège, la presse écrite.

Le Mousquetaire des Mots 11/11/2015 14:09

Bonjour Ségaline,
Je lis malheureusement la presse écrite et ces néologismes sont légion. Quarantenaire pour quadragénaire en est un autre exemple déplorable. Sans compter les mots venus d'ailleurs qui fleurissent partout, sur les ondes, dans les revues et journaux, dans la pub... Mais j'attends carrément le moment où ces verbeux prétentieux remplaceront sexagénaire, septuagénaire, octogénaire, nonagénaire et pourquoi pas centenaire...
Si ces couillons incultes ne se gargarisaient pas de mots sans en connaître ni la racine ni le sens, sans doute seraient-ils plus attentifs à la sauvegarde du patrimoine national qu'est la langue française, ce lien indispensable pour vivre ensemble et se comprendre (peut-être).

geo 09/11/2015 12:18

c'est vrai l'ami, la langue s'appauvrit,
Mais non ce n'est pas notre langue qui s'appauvrit,
c'est l'utilisateur qui devient pauvre de mots,
les journaleux, les commentateurs radiophonique ou télévisuel, bon nombre d'enseignants...sont des vecteurs de cet appauvrissement
On ne donne plus le gout à la lecture...
Vous voyez moi je n'ai pas fait de latin et je considère ne pas être pauvre de vocabulaire..
C'est la lecture qui enrichit..
"un théorème possiblement révolutionnaire" il aurait pu aussi dire ""un théorème certainement révolutionnaire" ou ""un théorème surement révolutionnaire"...
amitiés mon ami et merci pour ce retour vers le futur
@+

nesci marc 08/11/2015 08:55

Cher mousquetaire j'avais inventé un terme mais je ne suis pas journaliste" j'ai la cinquant'aime " et j'aurai pu l’adresser à la sublime Éléonore Boccara ,mais trêve de plaisanterie ,j'ai fait quatre ans de latin et ça ne m’empêche pas de faire des fautes mais ce sont des fautes d’amour car j'aime la langue de notre pays qui est si belle et si riche
Amitiés et respects
Marc

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche