Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 10:49

Mon absence se prolonge. Non que je ne dispose pas du temps voulu pour écrire, mais tout simplement parce que ce que nous connaissons depuis trop longtemps me laisse sans voix. Oui, je suis à court de mots. Que dire qui ne soit déjà dit ? Que dire quand on prend en plein visage une misère et une violence inouïes ?

Je suis au bord de l'écoeurement et de la révolte. Face à l'impuissance, les mots ne veulent plus rien dire. Vides de sens.

J'éprouve du ressentiment envers la violence qui est faite chaque jour, envers ceux qui perprètent des actes monstrueux, envers ceux qui restent immobiles et qui, contraints par les événements, se décident avec bien des hésitations et des tergiversations à ouvrir leurs frontières.  Quand ils ne les ferment pas...

Ce manque de réactivité et cette passivité sont autant de mouvements incompréhensibles. Apparemment, le sens de l'humanité et des obligations ne sont pas l'apanage du vieux continent. On ne peut pas sans doute accueillir toute la misère du monde, mais traîner des pieds avant de lever le petit doigt relève de la goujaterie et de l'inconscience politique. Voire de la pleutrerie électoraliste.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu internationale
commenter cet article

commentaires

nesci marc 21/09/2015 11:39

Modestement il me semble que Merkel en appuyant ,pour faire entrer dans l'Europe des ex pays satellites de l'Est ,jouait pour ses intérêts parce que proches de l’Allemagne et corvéables à souhait...d'ou la cacophonie dans le monde agricole et le commerce .
Maintenant le père Chichi qui touche 36 000 € de retraite mensuelle sans payer pas de loyer aurait pu faire autre chose pour eux plutôt que de flatter le cul des vaches et de quelque gourgandines.....
Amitiés Occitanes de très beau temps
Marc

jeanclaude-thibault 20/09/2015 16:56

La conclusion est bien dans la deuxième partie de ton avant dernière phrase et dans la dernière. Nous n"avons pas d'hommes politiques à la hauteur d'un gravissime problème. Et même l'Allemande est obnubilée par ses intérêts allemands. Il faudrait agir sur la cause... plus facile à dire qu'à faire.

nesci marc 20/09/2015 14:08

Je ne comprends pas cher Fred , je ne recois plus aucune notification (les fautes ne dont pas de ma faute je t'ecris de ma tablette et je ne maitrise pas tout
Amities
Marc

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche