Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 13:13

Que faut-il penser de ce qu'il se passe ici et là ? Le monde ne sait pas vivre en paix. Si nous regardons chez nous, il y a une famille qui prêche le non-droit à la différence, qu'elle soit ethnique, culturelle, cultuelle. Ailleurs, on prêche la guerre sainte et on prône la destruction de tout ce qui ne se rattache pas à sa propre foi.

Quelle différence entre eux ? Aucune. Pourquoi ? Tout simplement parce que tant que l'homme ne saura pas s'associer aux autres en respectant ce qu'ils sont, la paix dont on parle tant ne verra pas le jour. Quel mal y-a-t-il à n'être pas de la même couleur, d'appartenir à une autre culture, de pratiquer une foi transmise par les siens ?  Aucun. Pourquoi ? Au lieu de vouloir tout pour soi et rien que pour soi, si l'homme se contentait de ce qu'il possède, l'harmonie serait possible.

Or que se passe-t-il ? La réalité fait que l'un dispose de telle chose, l'autre d'un bien différent. Comme on ne peut tout avoir, il faut établir des échanges. Le commerce entre pays permet un équilibre - relativement stable - qui apporte richesse et confort (dans le principe) à tous. Alors vouloir à tout coût priver l'un de sa liberté pour que l'autre domine est absurde. C'est en effet l'interconnexion entre pays qui fait que l'humanité se développe et perdure.

Notre époque serait-elle charnière ? Ici et là éclatent des conflits, les extrémismes ont le vent en poupe, l'instabilité économique les poussent à sortir de leur trou et vouloir imposer leur loi. Pour d'autres, l'instabilité géographique et politique est le moteur de leurs revendications. La planète est devenue (même si cela fait plusieurs siècles que cela existe) une poudrière géante où les ego se disputent la primauté sur l'ensemble du globe. Que ce soit politique, religieux ou économique, c'est un mal engendré par l'envie du pouvoir, de la domination et de la maîtrise des sols au détriment de toux ceux qui ne sont pas semblables. Quelle absurdité ! La colonisation est coercission. Vient toujours un moment où l'histoire est refondue, car elle préexiste à toute vie. Verrons-nous l'invasion de forcenés en guerre contre l'occident ? Pourquoi pas ? Le terrorisme intellectuel ou guerrier n'est jamais bon.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Réflexions
commenter cet article

commentaires

Florentin 12/09/2015 15:21

Plus je vieillis et moins j'ai de foi en l'homme. De plus loin dont on se souvienne, il a eu des guerres. Tout le temps et en tous lieux.L'homme est un animal prédateur, qui ne sait pas vivre s'il n'essaie pas de damer la pion à son voisin, de le dominer de s'approprier ses biens, etc. C'est comme ça et on n'y pourra rien changer. Et je ne suis pas spécialement pessimiste en disant cela. Je ne suis qu'objectif. Heureusement qu'on arrive encore un peu à la toucher émotionnellement... Bon, en attendant, cessons de nous plaindre. Je te souhaite un excellent week-end. Florentin.

jean-claude thibault 04/09/2015 17:54

Je ne cesse de penser devant cette furie guerrière qui déferle sur tant de pays que nous avons beaucoup de chance en Europe - pour l'instant. 70 ans de paix ! Mais nous n'avons pas su répartir équitablement les revenus notamment avec ces enfants de la décolonisation. Il en résulte une sourde rancoeur qui mène certains vers la religion ou... le crime.Quand je dis "nous", je pense vraiment aux citoyens qui considèrent la politique comme un sujet secondaire... et qui se font manipuler. Depuis 1945, il me semble qu'on pouvait espérer mieux en contrôlant les élus. Hélas...

Florentin 01/09/2015 18:35

J'ai dû appuyer sur le mauvais bouton. Je disais donc que a société fraternelle n'était pas pour demain. Ni poufr jamais d'ailleurs. L'homme est prédateur par nature. C'est son côté animal. Et on n'y pourra rien changer. C'est comme ça !

Le Mousquetaire des Mots 02/09/2015 11:43

Que tu es pessimiste... ! Hélas, tu as raison. Cependant, il semble bien que de nos jours il y ait moins de guerres qu'autrefois. Evidemment, il y a tous les sursauts ici et là pour davantage de démocratie (Liban et autres). Il y a eu les printemps arabes (pour quels résultats ?), la Libye qui n'en finit plus de se déchirer, etc. Il n'empêche que ça craint cette époque : tout semble foutre le camp et les extrémismes grimpent en flèche. Enfin, bref, le monde pourrait être meilleur. mais pour cela, il faut sacrement beaucoup de bonne volonté.

Florentin 01/09/2015 18:28

La socié fraternelle n'est hélas p

nesci marc 31/08/2015 14:26

Cher mousquetaire voila un article fouillé et bien documenté!
Moi qui suis un amoureux de l'histoire et de la géo-politique ,j'ai toujours pensé que le conflit Ottoman , l’après-colonisation ,la guerre en Afghanistan ,celle d'Irak et la Sarko/BHL de Libye ont réveillé les appétits d’extrémistes en mal de valeurs démocratiques et en plus dans nos sociétés Occidentales l'extrême-droite prend racine et le repli national prend des formes ignobles!
Que peuvent faire quelque centaines de milliers de migrants sur 500 millions d'Européens voila la bonne question ,croissance ou pas ,droit du travail ou pas ,traité internationaux ou pas!
Bien le bonjour ,monsieur le mousquetaire
Marc

Le Mousquetaire des Mots 02/09/2015 11:49

Quelques centaines de milliers dis-tu ? A-t-on le droit de leur refuser l'accès à un pays alors qu'ils fuient la misère, les guerres, l'instabilité géopolitique, l'extrémisme fanatique ? Il me semble bien que non. Le droit d'asile est inaliénable. Et qu'on ne me réponde pas que ce sont des fanatiques qui viennent : ils sont déjà parmi nous et de la même nationalité que nous. Imaginons un seul instant que nous soyons obligés de fuir : peut-être alors pourrions-nous comprendre la chance que nous avons de vivre bien. Même si nous ne cessons de râler pour tout et rien.

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche