Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2015 6 11 /07 /juillet /2015 18:51

Le parlement grec a voté l'accord de Tsipras. Aujourd’hui, énième réunion du reste de l'Eurogroupe. Alors que les créanciers ont conclu que le plan de réformes était crédible, voilà que les hauts financiers européens doutent dudit plan de restructuration. Ils n'ont pas confiance.

Charmant ! Certes, Tsipras leur a joué quelques tours à sa façon, notamment avec le référendum alors que l'échéance des discussions était toute proche. Ce fut un coup de poker, un coup de bluff, mais le non aux exigeances européennes était incontestable. Alors à quoi jouent-ils ? Ils n'en ont pas marre de remettre aux calendes grecques une signature indispensable à la sortie de la crise actuelle ? Pendant qu'ils tergiversent, le peuple grec souffre, manque de tout, désespère.

Il aurait été envisagé (vite démenti) une sortie de l'euro pendant une période de 5 ans. Histoire que les grecs redressent leurs finances sans soutien du reste de l'Europe. Ce qui est impossible.

Cette situation ne peut plus durer. Soit la Grèce est européenne, soit elle ne l'est pas. Ces beaux messieurs veulent un plan détaillé, date après date, afin d'accorder une nouvelle aide demandée par Athènes sans laquelle le pays de Démosthène, Euclide, Pythagore sombrera dans une crise sans fin. Rayé de l'Europe avant d'être rayé de la carte ? Les ministres des Finances européens veulent des garanties que les réformes seront bien faites et jugent que les propositions de Tsipras sont insuffisantes.

Le frein principal vient de l'Allemagne, comme toujours. Suivie par la Hollande. Le Nord est bien dur pour le Sud. Pendant que ces gaillards endurcis piétinent, la France pérore et assure qu'elle sera le trait d'union tant que dureront les négociations. Aurait-elle peur que l'échec ne soit une porte ouverte sur sa propre éviction ? Elle ferait mieux de montrer ses muscles au lieu de faire le petit chien quémandeur.

Tout cela est exaspérant. De qui se moque-t-on ? Il n'y a pas que l'argent dans la vie et l'argent n'est pas un but en soi. Alors sachons lâcher des picailloux avant que le bateau ne coule définitivement.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Coup de gueule
commenter cet article

commentaires

Florentin 21/08/2015 20:42

Merci de ta séries de commentaires. Toujours aussi pertinents. Donc, tu est de nouveau opérant. Je suis heureux pour toi. Privés de notre clavier, on est un peu orphelins ! A plus donc. Bon week-end. Florentin

jean-claude thibault 18/07/2015 17:36

Ils veulent saigner à blanc Syriza, cette formation de la gauche de la gauche, c'est tout !
Avouez que prolonger un plan qui devait diminuer la dette grecque et qui l'a aggravé de 130 à 177 % du PIB, c'est de l'impudence capitaliste pure. Ils font de la politique, de la pire, c'est sûr !

Le Mousquetaire des Mots 19/07/2015 11:33

Bonjour Jean-Claude,
La dureté teutonne a primé sur la solidarité. Appuyée par a Hollande. Apparemment les états du nord auraient préféré la chasse à la sorcière grecque. Parfaitement écœurant. C'est d'autant plus vache que tout le monde savait que les chiffres annoncées par la Grèce étaient faux. Tous des faux-jetons. Quant à la mise sous tutelle de la Grèce, c'est d'une violence inouïe. Ceux qui pâtissent aujourd'hui d'un diktat ignoble ne sont pas responsables d'une situation vieille de plus de 30 ans. Tsipras a négocié autant qu'il l'a pu et n'a signé que contraint et forcé, en arrachant malgré toute l'hostilité à son encontre la promesse que la dette serait revisitée et donc échelonnée sur un plus long terme. C'est mieux que rien, mais tout de même, cela reste d'une dureté inqualifiable. Les réformes sont nécessaires, c'est vrai, mais à quel prix ! Quant à ceux qui ont déposé leurs euros à l'étranger. je doute qu'ils rapatrient leurs avoirs pour tirer la Grèce de l'embarras. "Impudence capitaliste" est l'expression juste.

nesci marc 11/07/2015 20:54

La rigueur Teutonne contre l'insouciance du Sud ,à la fête de la bière ceux qui dansent le sirtaki ont abusé de la divine boisson mais apparemment Angela ne s'est jamais lâche !
Entre nous et ne le répète pas il y a 80 milliards d'euros en avoir Grec planqué à l'étranger!
Je plains le peuple Grec
Amitiés Occitanes
marc nesci

Le Mousquetaire des Mots 12/07/2015 01:26

J'ai le sentiment que tout ce monde-là est atteint de réunionite aiguë : ça ergote tellement qu'ils seront encore tous autour de la table demain. Confirmation que Allemagne et Hollande n'ont pas confiance en Tsipras et estiment que ses propositions ne vont pas assez loin. Ils veulent vraiment saigner à blanc la Grèce ?

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche