Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 09:22

Les tomates sont en formation. Elles sont à peine détectables tant elles sont minuscules. Elles sont de la même couleur que les fleurs (d'un jaune lumineux), ce qui rend plus dificile leur découverte. Il faut vraiment s'approcher tout près. Pas besoin de loupe, à condition de se pencher sur chaque fleur et d'en examiner l'évolution. La rhubarbe prend de plus en plus de place, les feuilles se déploient et m'empêchent de m'approcher de mes autres plantations. Je ne sais pas si c'est une bonne idée que d'en avoir planté. On dit de la rhubarbe qu'elle est pire que du chiendent... Et c'est bien vrai qu'elle croît rapidement et déborde sur le reste. Peut-être devrais-je déplacer le pot pour soigner plus facilement mes tomates.

Si j'avais un jardin, nul doute que je cultiverais davantage. D'ailleurs, j'ai semé des haricots hier. Et j'attends fébrilement de voir émerger leurs pousses. Quand les enfants étaient petits et qu'ils étaient curieux de tout, nous leur avions permis de faire pousser une graine de haricot et une autre de courge dans du coton. L'étonnant, c'est qu'ils veillaient à l'arrosage sans qu'on le leur rappelle. Aujourd'hui, ils se moquent bien de ce que je plante et se contenteront de déguster la production balconnière, comme l'an dernier. Même si pendant mes absences répétées, ils ont consenti à surveiller mon micro-jardin et se sont régalés de la plupart des tomates. Bien meilleures, m'ont-ils assuré, que celles du marché. Mis à part l'eau et le tabac mariné anti-pucerons, il n'y avait aucun engrais.

Le groseiller continue de rosir tranquillement. Certains sont d'un rouge vil mais je crains que ce rougissement trop précoce ne les rende immangeables.

Menthe, verveine, basilic, blettes, persil se portent bien. Je n'ai plus de place pour d'aures innovations potagères et je le regrette : le jardinage me fascine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Jardin suspendu
commenter cet article

commentaires

Jean Georges 05/06/2015 00:34

Bonjour Mousquetaire,

Le jardinage est un" art" difficile. Je m'en rend compte tous les jours, surtout en ce moment. J'ai la chance de pouvoir exercer mes talents sur quelques mètres carrés de terrain mais j'avoue que que je ne réussi pas tout.
Par contre quel régal de pouvoir récolter et manger ses premières pommes de terre nouvelles le dimanche de Pentecôte et ce depuis plusieurs années, accompagnées d'une bonne grosse laitue. Ce plaisir d'avoir un peu d'espace pour faire pousser les plantes de son choix j'ai même investi dans une petite serre, au printemps les semis poussent plus vite.
Cette année pas de chance avec les cerises pourtant en avril mon cerisier était couvert de fleurs et de nombreuses abeilles butinaient à qui mieux mieux, je me régalais d'avance, mais pas de chance très peu sont arrivées à fin, le gel ou je ne sais quelle maladie à fait qu'elles sont tombées les queues jonchaient l'allée. Ensuite le peu qui restait ont fait le bonheur des merles. Heureusement ma fille, son bigarreau en a des kilos.
J'ai une autre passion ce sont les roses, rouges de préférence, et là cette année je suis particulièrement gâté, quel bonheur le matin au réveil de constater le matin la progression de déploiement de ces merveilles dans la nuit .
Mais à mon age c'est vrai que le jardin me donne bien du travail que je suis plus toujours disposé à fournir mais tant que je le peux je continue même si je trouve que la terre est de plus en plus basse. Cordialement. JG.

Le Mousquetaire des Mots 04/06/2015 10:47

Tiens, on dirait qu'il y a comme un loupé dans la saisie d'un mot. Bon, je restitue le M de mon pseudo et tant que je ne deviens pas Lousquetaire (prolongement du loustic), le mal n'est pas bien grand.

Le ousquetaire des Mots 04/06/2015 10:45

Bonjour Jean-François,

Ta comparaison m'a fait rire. J'avoue que je ne pensais pas à une quelconque référence littéraire et encore moins à celle-ci. Je sens que je vais relire Flaubert... Mais je n'aurai jamais la prétention d'égaler en quelque domaine que ce soit, des personnages aussi célèbres. Encore moins rivaliser avec eux, fut-ce dans l'échec. J'y mettrai même un point d'honneur. Comme un pied de nez impertinent face aux monsres français qui ont su laisser une trace et dont la mémoire nous est fort utile. Je me contente de mon jardin qui, sans être semblable à ceux de Babylone, m'apporte une satisfaction qui m'épate et m'enchante. Au fond, je devrais vivre à la campagne, loin de toute la rumeur citadine et des aléas de vivre en ville.
Bonne fin de semaine. Amicalement

jfvionnet 04/06/2015 09:05

Fais quand même attention à ne pas trop en faire, comme Bouvard et Pécuchet, de Gustave Flaubert, le jardin ne leur avait pas vraiment réussi, de mémoire.

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche