Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 09:11

On se gausse tous du drame familial qu'on nous donne en pâture. C'est vrai que l'aspect grand-guignolesque de cette affaire ne peut que faire sourire. Mais que cela cache-t-il ? Et s'il ne s'agissait que d'un jeu ? Après tout, tout est possible.

Le fort en gueule est envoyé sur les roses afin de faire comprendre aux adhérents que le parti s'est normalisé et qu'il n'est plus question d'excès quels qu'ils soient. Bien !

En quoi consisterait ce jeu ? L'idée est assez bête en soi mais mérite qu'on s'y arrête. Nul n'ignore que tout vient à point pour celui qui sait attendre. Grâce aux provocations répétées pendant quatre décennies, le fondateur s'est créé une certaine notoriété. Ce qui l'a assis dans le paysage politique. Il vieillit et passe le relais à sa fille. Celle-ci est ambitieuse et se croit un destin national. Mais avec ces mots outrés qui révulsent beaucoup de monde, impossible de se positionner réellement. Alors débute ce combat de coqs, l'un persistant à médire, l'autre faisant croire qu'elle est différente. Les médias complaisants relaient ces différences, s'extasient, l'invitent plus que de raison, la mettent en position de potentielle candidate. Elle s'affaire sur les plateaux télés, cache ses intentions réelles et convertit ainsi, en créant l'événement, une personnalité à l'opposé de celle de son paternel. En façade, évidemment. Oh certes, elle débite des contre-vérités, mais les médias s'amusent tellement qu'ils ne les relèvent pas. Et ils sont les premiers à évoquer la dédiabolisation. Ils la mettent tellement en avant qu'ils se laissent piéger et, plus grave, piègent des milliers de gens dégoûtés des politiques. Reconnaissons que le coup de l'umps relevait du génie. Tout cela a l'air si vrai...

Sa présence sur les plateaux s'accentue, elle devient incontournable, s'impose et débite ses fadaises qui plaisent tant aux désespérés. Sous prétexte qu'elle est une femme, elle apparaît comme innocente (le machisme a de beaux jours devant lui). L'étonnant dans tout cela, c'est que personne ne la reprend vertement quand elle ose éructer des mensonges patents.

Et le père dans tout cela ? Eh bien, il continue ses jeux de mots, expose régulièrement ses idées négationnistes et xénophobes. Jusqu'au jour où, semble-t-il, il apparaît bon de le rembarrer. Conseil de guerre, la sentence tombe : suspendu. Pas exclu, suspendu. Ce qui n'est pas la même chose.

En fait, ils sont complices : à lui de faire monter la mayonnaise, à elle de corriger les errements verbaux. Elle affiche sa fermeté tout en gémissant que c'est difficile. Apparemment elle veut la lui fermer, mais dans le fond, est-ce vraiment cela ?  D'ailleurs il l'a dit lui-même : il ne se taira que lorsqu'il sera mort. Ah la visibilité du correct et de l'incorrect... ça permet de créer des conflits apparents, non ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Stratégie
commenter cet article

commentaires

on râle encore 22/05/2015 17:55

ouf , me revoilà ,après une désertion quasi totale!!!!! internet me prenait la tête , pas comme toi , avec tes ennuies décrits plus hauts .....mais c'est un bouffeur de temps , et du temps il m'en manque souvent alors j'ai fait passer avant , les choses qui m'étaient plus a cœur.......
comme toi , je pense a une espèce de comédie inventée pour rassurer ...et beaucoup sont aveuglés par cette mascarade .......et rien ne m'énerve plus de voir le tapis qu'on lui déroule partout sur les médias ......tu vois , je recommence râler !!! mon retour "en ordi" n'est pas loin ;--))))

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche