Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 16:29

C'est marrant comme les politiques se succèdent et y vont de leur réforme. Voici un nouveau changement de carte scolaire. Tout cela à cause du redécoupage des régions françaises Toujours 3 zones. A? B et C. Mieux qu'un abécédaire. Le plus drôle, c'est quand on détaille ce redécoupage. Si l'on divise la France en 3 tiers pour les vacances scolaires, comment se fait-il que cela ne corresponde pas franchement à ce à quoi on pouvait s'attendre ? Je ne saurais dire si ces délimitations territoriales (dans le principe, pas dans la réalité) sont ou on différentes des existantes avant chambardement des calendriers. Pour moi, il y a comme une aberration : diviser la France en 3 tiers pour que le tourisme, les stations de ski et autres arguments intéressant bien du monde, affichent complet sur une période prolongée. En fait toute une saison. En période de chômage intense, on ne va pas bouder un étalement des vacances puisque cela induit des jobs saisonniers. Mais cette subdivision ne correpond pas à des régions précises. Rien que pour la zone A il y a dispersion des académies concernées :.  Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Limoges, Lyon et Poitiers. Zone B : Aix-Marseille, Amiens, Caen, Lille, Nancy-Metz, Nantes, Nice, Orléans-Tours, Reims, Rennes, Rouen et Strasbourg. Zone C : Créteil, Montpellier, Paris, Toulouse et Versailles. Peut-on m'expliquer, par exemple,  la logique de ce découpage qui consiste à réunir Aix-Marseille et Strasbourg ?  L'explication est bête comme chou : pour que toutes les académies d'une même région aient les mêmes dates de congés. Parce qu'elles regroupent plusieurs départements. Mais de là à aller du nord au sud...

Quant au rythme scolaire, il alterne sept semaines de cours auxquelles succèdent deux semaines de congés. Mais l'objectif sera difficile à mettre en place : certaines plages ne correspondront pas au schéma directeur.

Bref , la rentrée est prévue au 1er septembre 2015. Et l'actuel ministère de l'E.N. a déjà décidé les périodes de vacances jusqu'en 2018. Pour ce qui est de la fin de l'année scolaire, elle devra avoir lieu à la fin de la première semaine de juillet.

Avis à ceux qui font des plans sur la comète : s'ils ont des enfants, il faudra prévoir une rentrée plus précoce et donc de réintégrer ses pénates autrement que la veille. Ca va être coton si l'on veut louer tout un mois.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Education Nationale
commenter cet article

commentaires

nesci marc 12/04/2015 10:30

(A-B) + (B-C) puissance 3 facteur de Najate = la fête aux stations de ski!
(je n'ai encore pas été averti de ton article donc je vais me réabonner pour la enième fois mais quand c'est bon on ne compte pas...)
Amitiés du cabestan
Marc

La Ségaline 06/04/2015 19:24

Moi qui ne suis pas fichue de découper des parts de gâteau correctement, je ne me hasarderai pas à commenter le découpage territorial ni le zonage des vacances scolaires. Par contre je peux te dire qu'en tant que parent d'élève et enseignante par intermittence, ce calendrier va mettre à mal le bien-être des enfants comme les nerfs des profs: en hiver certaines zones vont avoir 5 semaines de classe suivie de 2 semaines de congés, pas facile pour construire des séquences cohérentes, et je ne parle pas des 12 (oui DOUZE) semaines consécutives avant les vacances d'été: un bonheur pour les enfants comme pour les professeurs. Sinon dans les différents reportages que j'ai vu sur le sujet je n'ai entendu parler que les professionnels du tourisme, on voit bien que le calendrier a été concocté pour leur faire plaisir plutôt que dans le souci de créer de bonnes conditions de travail que ce soit pour les enfants ou les professeurs (dont les intérêts, n'en déplaise aux esprits grincheux, se rejoignent). Peine perdue car les professionnels du tourisme se plaignent sans arrêt: trop de neige, pas assez, trop de soleil, pas assez, vacances trop courtes, trop longues, etc. Et les gamins dans tout ça, qui s'en soucie encore? Certainement pas le ministère de l'EN.

jfvionnet 06/04/2015 08:46

Heureusement que je n'ai plus d'enfant scolarisé, mais je plains les parents actuels, quoique si on ne va passer 15 jours au ski, et si on ne loue pas pour un mois, comme la plupart des gens, à l'exception de quelques très riches individualités qui par ailleurs n'ont pas de problème de location, tout ça m'en touche une sans faire bouger l'autre, comme disait Chirac, Jacques de son prénom. Amicalement.

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche