Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 15:09

La préoccupation primaire de la France est le marasme économique. Fini le temps où le plein emploi était prometteur d'avancées sociales. Aujourd'hui, il y a quelques 10 % de nos concitoyens qui sont sans emploi. A qui la faute ? A la crise ? Peut-être qu'au début de ladite crise, c'était vrai. Mais d'autres facteurs viennent contredire cette hypothèse. Les travailleurs font ou plutôt ont fait la richesse de notre pays. Or, au lieu de profiter à ceux qui s'emploient à enrichir la patrie, la spéculation est devenu un sport auquel un tout petit nombre se livre sans vergogne. Les dividendes versés aux actionnaires dépassent l'entendement des lambdas que nous sommes. Selon Michel Rocard, seul le partage du travail permettrait de s'en sortir. Il préconise donc la semaine de 4 jours, ce qui permettrait d'embaucher plus d'un million de sans-emploi. Et il n'a pas tort. Dès qu'il a été question de la semaine de 35 heures, je me suis dit qu'une entreprise de 10 salariés qui passerait à cette semaine-là aurait ainsi la possibilité d'embaucher un salarié de plus. Cris d’orfraie de toutes parts (et ça continue aujourd'hui), impensable. Et pourtant, la semaine de 35h est devenue la norme. Quelque 400 entreprises (PME), innovantes, ont fait mieux : elles ont créé la semaine de 32h. Soit 4 jours. Dommage pour moi, je n'ai pas eu cette opportunité. En tout cas, ce débat qui n'en finit plus d'être mis sur la table, devrait aboutir (c'est une simple question de bon sens), pour peu que la volonté politique soit ferme. J'ai la conviction que réduire le temps de travail permettrait à bon nombre de nos concitoyens de ne plus vivre en précarité, mais pas seulement, puisqu'ils participeraient à la productivité, consommeraient, et retrouveraient une vie sociale et leur dignité. Quand j'étais en Terminale, j'ai entendu dire que nous allions vers une société de loisirs et que plus le temps passerait, moins on travaillerait. Heu, ce n'est toujours pas le cas. Oh déception !

On nous assène que les français sont ceux qui, en Europe, travaillent le moins. Apparemment, c'est un gros mensonge. Ci-dessous le taux le plus élevé de temps de travail revient à notre pays. :

"... La durée moyenne de travail s’établit autour de 36,5-37 heures en France contre 33 heures en Allemagne, 32 en Grande-Bretagne et en dessous de 31 heures aux Etats-Unis à la fin 2012. Or ces 36,5-37 heures françaises sont corollaires avec nos 5 millions de chômeurs, toutes catégories de demandeurs d’emploi confondues !"...Travailler beaucoup plus mais tous ensemble, collectivement et moins individuellement, voilà la solution. je suis prêt à en discuter avec tous ceux qui acceptent les chiffres de ce raisonnement" (Michel Rocard). /http://www.lenouveleconomiste.fr/michel-rocard-travailler-plus-collectivement-mais-moins-individuellement-voila-la-solution-17657/

Comment inciter les gouvernants à revoir leur copie et leur faire admettre que le partage du travail est l'élément-clé d'une société en devenir ? Ecrire aux ministres en poste pour leur signifier que nous voulons l'égalité de traitement et que, par conséquent, nous exigeons la semaine de 32 heures ?  Faire une pétition et la faire tourner partout et tout le temps nécessaire jusqu'à atteindre plus du million de signatures ?  Pouvons-nous influer sur le cours des choses d'une manière ou d'une autre ?  Si vous avez des idées...

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Partage
commenter cet article

commentaires

Jean Georges 22/02/2015 23:52

Il s'est dit tellement de choses sur ces fameuses 35 h. que je ne sais plus à quel saint me vouer. Je me suis dit aussi à l'époque, voilà une belle avancée, c'est vrai que Martine Aubry avait eu ce courage de mener à bout cette réforme sociale à l'avantage des travailleurs ( pour une fois). J'y ai cru un moment mais je me suis vite aperçu que c'était un coup d'épée dans l'eau. En effet la réaction du patronat ne s'est pas faite attendre et ,d'une part n'a pas ou très peu embauché comme l'avaient escompté Jospin et Aubry mais le patronat et la droite se sont servis de ce prétexte pour obtenir des avantages de toutes sortes de la part de l'Etat sous le gouvernement Sarkozy. Je ne parle pas des sarcasmes mettant sur le dos des 35 heures tous les maux de la France concernant les chômeurs, la dette, les déficits etc.....!
Je suis persuadé que si on faisait les comptes on s'apercevrait que finalement les gagnants de cette réforme ne sont pas les salariés mais bien les patrons en ne payant pratiquement pas d'heures supplémentaires surtout dans les PME , en ne payant qu'une partie des RTT et j'en passe. Bref comme je l'ai déjà dit ce que l'on croyait une avancée sociale a tourné en une pantalonnade. D'ailleurs si la droite n'a jamais tenter d'abroger cette loi c'est bien qu'elle ne les gênait pas.JG.

Florentin 21/02/2015 14:31

En réponse à ton com.le bon mot d'Emo Philipps à propos de la chirurgie esthétique m'a fait éclater der rire et j'ai voulu le publier. En cherchant sur le web une illustration , je suis tombé sur les ravages de ce type decharcutage. Pour une réussite, combien de catastrophe. Mais, bon, aujourd'hui, l'aspect extérieur revêt une telle importance qu'on est prêt à tout pour rester jeune. Ce qui s'augmente du fait que nous avons beaucoup gagné en longévité. Je suis d'accord avec toi : à quoi bon ? Nous passons si vite sur terre que nous ne devrions pas céder à des enfantillagfes pareils. Mais, c'est comme ça ! Aujourd'hui, il ne suffit pas d'être intelligent, il faut aussi être beau ! En attendant, passe un bon week-end. Et n'oublie ps ton botox, si tu sors ... Florentin

hesteve-pamphile 19/02/2015 16:43

Oui, la réduction du temps de travail est une donné historique. (VOIR LA SUITE CI-DESSUS)

h 19/02/2015 16:41

Oui, la réduction du temps de travail est une donnée historique. Je recommande à tous "Le livre noir du libéralisme" de Pierre Larrouturou. C'est là que j'ai découvert sa démonstration - ô combien argumentée - de la nécessité de passer aux 32 heures en 4 jours. Il faut le lire avec attention : notamment ces 400 entreprises qui fonctionnent déjà sous ce régime; ce qui, au passage, rend ridicule l'argument de la non-faisibilité !
Pour répondre à ta question : Larrouturou c'est le parti "Nouvelle donne", s'il t'a convaincu... Ce qui n'empêche pas les pétitions.

nesci marc 18/02/2015 10:51

Mr le mousquetaire ,je viens de lire attentivement cet article bien documenté et je viens de me réabonner pour la 3e fois!
Je partage l'essentiel de tes propos ,à la base c’était Gille de Robien qui l'avait utilisé dans son département et cela avait marché......
Dire que notre vie dépend d'une crise dont nous ne sommes pas responsable (ah si selon le FN ce sont les immigrés qui bouffent le pain des Français ....)
Je ne vous donne pas le salaire de mon premier emploi de guichetier à la banque verte ,je vous ferai pleurer et je précise que depuis mon AVC j'ai essayé de retravailler mais le CNE Galouso avait des haies trop hautes et ils m'ont disqualifié (heureusement que je suis encore un mec )
Amitiés à tous et respects au mousquetaire
Marc (tagnan) le cabestan

nesci marc 17/02/2015 11:03

Monsieur le Mousquetaire ,je n'ai pas reçu l'alerte pour ton nouvel article et pourtant je suis abonné!
Je m’étonne de cela ,laisse moi le temps de le lire et je le commenterai plus tard!
Amitiés carnavalesques
Le cabestan de Nice
Marc

Florentin 16/02/2015 15:19

Je ne sais pas. Le passage aux 35 heures n'a apparemment pas fait la preuve de son efficacité. Il provoquerait même beaucoup d'inconvénients économiques. Partager le boulot ? OK, c'est une bonne idée, aussi morale qu'altruiste. Et j'incline vers. Mais, si, au lieu de faire faire le boulot par 4, on le fait faire par 5, il faut aussi que les premiers acceptent de partager la paie. Et là, évidemment, ça va coincer; On ne peut pas demander au patron de payer à lui seul l'addition, de continuer à payer plein tarif ses 4 ouvriers d'origine et d'en payer un 5e plein tarif aussi. Compliqué tout ça ! ....

jfvionnet 16/02/2015 08:41

Entièrement d'accord, j'ai eu l'occasion d'appliquer les 39 heures et la cinquième semaine de congés-payés, ensuite les 35 heures, et si j'étais encore dans la vie active, je suis sûr de mettre le personnel aux 32 heures, seule solution pour s'en sortir et redonner la dignité aux chômeurs. Dire que quand j'ai commencé à travailler dans les années 70, les cotisations ASSEDIC ne dépassaient pas 1 %, je ne parle même pas de SS, retraites et les feuilles de paie étaient beaucoup plus simples.

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche