Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 22:42

Il y a quelque temps, j'ai assisté à l'émission "Mots croisés". En face à face, MLP et PM. Fort intéressant. En ce sens que, à écouter l'un et l'autre, j'ai pu constater que la mauvaise foi était du bon côté. Quel bon côté ? Tout simplement celui de la morgue la plus outrancière, du mensonge facile, de la duplicité ultra-droitière. Oui, vous avez bien deviné ce que j'entends par là. Il s'agit en effet de l'affaire du genre. Cette dame, forte en gueule, sûre d'elle et prête à tout pour tourner les esprits pour les faire tomber dans son giron, a prétendu crûment que les LGBT allaient dans les écoles parler de ce genre. Ah, ah ! Mon dieu, quelle affaire ! Tourner à son avantage, parce que les esprits un peu simples gobent tout avec facilité, tourner, disais-je donc, autour du pot et y tomber précipitamment était évident. Cette affaire serait sans importance si les propos tenus ce soir-là ne révélaient pas la magouille, l'emprise possible sur l'intellect. Proférer que les seuls trans, homos et compagnie allaient dans les écoles-pilotes pour insinuer dans l'esprit des enfants que l'indifférence des sexes voulue par le Ministre de l'E.N. (le pauvre !) signifiait tout simplement qu'on poussait ces enfants innocents vers l'homosexualité. Plus c'est gros, plus ça marche.

Quel commerce ! L'absence de recul, voulue dans ce type d'émission à audience assurée par les protagonistes choisis, voire triés sur un volet étroit, coulait de source. Et elle d'asséner ses vérités, pardon, ses contre-vérités, afin de faire davantage peur aux parents. Quand l'esprit est déjà malmené par une campagne de désinformation savamment orchestrée, on ne peut être étonné que des parents, très conservateurs et religieux, n'aient pas hésité à retirer leur progéniture des écoles. Voilà le résultat d'une campagne sciemment diffamatoire. Certes, les enfants ont repris le chemin de leur école, mais le mal insidieusement inoculé par des propos indécents laissera des traces. Pas chez les enfants, mais dans l'esprit de leurs parents. Pour tout dire, l'on devrait éduquer les parents : ils manquent, pour certains, de discernement. Et en cette affaire, c'était chose aisée que de convaincre ceux qui manquent d'éducation que l'affaire était réelle et aurait des conséquences. Il faudrait pouvoir en rire, mais je n'oublie pas que nous sommes en crise, pas seulement financière, mais également sociale. Ce qui facilite l'existence de procédés infects de la part de ceux qui visent le pouvoir, qui en sont encore à se chercher une identité, qui désirent accéder aux plus hauts postes. Ces gens-là n'ont pas de morale et pourtant, ils se présentent comme les seuls à être dans le vrai, le possible, le devenir. Les mots s'envolent peut-être, mais il n'en reste pas moins qu'ils s'impriment dans les esprits. Qui peut dire aujourd'hui que cette émission n'aura pas laissé des traces indélébiles et que ne resurgira pas, un jour ou l'autre, les âneries débitées ce soir-là ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article

commentaires

Ségaline 20/02/2014 16:24

Ce qui me choque dans cette affaire, hormis tout ce que tu dénonces déjà, c'est de voir à quel point les parents peuvent être stupides, pardon manquer de discernement, en accordant un tel crédit à de simples tweets ou textos! Non mais où va-t-on si on peut créer un tel vent de panique simplement par des messages: le premier réflexe en cas d'inquiétude est de téléphoner à l'école des enfants il me semble. Mais non, plutôt que de faire confiance au bon sens des enseignants il vaut mieux aller se renseigner sur Facebook... Quelle époque!

Le Mousquetaire des Mots 22/02/2014 08:47

Le bon sens devrait être la chose la mieux répartie, mais le hic, c'est que la majorité en manque cruellement. Il faut dire que quand on met les gens sous influence, cela n'a rien d'étonnant : c'est dans le poste que c'est dit, donc c'est une vérité (je me souviens avoir entendu cela de la bouche de quelqu'un qui n'avait que la radio). Tu comprends, si c'est le poste qui le dit... Je constate que plus il y a de médias, plus la connerie augmente. C'est à se demander s'il existe autre chose que des tronches lessivées qui gobent tout sans discernement. Pitoyable humanité.

Florentin 19/02/2014 16:08

Je n'ai pas regardé. Ce qui est au-dessus de mes forces, c'est de supporter que tous ces gens-là ne se respectent pas et se coupent sans cesse la parole, rendant le propos totalement inaudible ! Ce que je ne supporte pas non plus, c'est la mauvaise dont tous les protagonistes du débat font régulièrement preuve. Les bons comme les méchants ! Je préfère "C dans l'air", même si je trouve que l'animateur choisit un peu trop souvent les mêmes gens et plutôt colorés à droite ou pas loin.

Le Mousquetaire des Mots 22/02/2014 08:51

Eh oui Florentin, Ils ne laissent pas l'autre prendre la parole. Et cette dame est devenue experte en la matière. Elle me rappelle son père, aussi forte en gueule qu'il l'est. Talis pater, talis filia. Ça doit être dans les gènes.
C'est exaspérant en effet tout comme la mauvaise foi dont les débatteurs savent faire preuve. C'est le seul hasard qui m'a fait regarder cette émission. Comme toi, je préfère C dans l'air et même si ce sont toujours les mêmes qui viennent exposer leur dentier, le débat est assez soutenu et sans gueulante. Parce que les brailleurs, je l'avoue, je n'aime pas du tout.

pamphile 18/02/2014 18:22

C'est en effet aberrant de constater que des billevesées démesurées puissent être crues par des humains. Et pourtant, "plus c'est gros...etc". La masturbation soi-disant enseignée à l'école a troué le plafond !

Le Mousquetaire des Mots 22/02/2014 08:54

Eh oui Pamphile, plus c'est gros, plus ça prend. Si la population n'était pas décervelée, on n'en serait pas là. Mais comment réfléchir sainement quand on n'a pas d'éducation, pas de culture commune avec ces autres qui dégoisent dans le poste ? Et assènent leurs vérités comme étant premières ? Oui, c'est regrettable, l'absence de réflexion est majoritaire et quand on fait tout pour lessiver les tronches déjà non-pensantes, on est certain d'avoir raison et de l'emporter.

Axel 21 17/02/2014 11:04

Le FN fonde ses espoirs sur ça : le populisme, la caricature, le simplisme, la manipulation des chiffres et des esprits et ça marche chez les gens moutonniers qui faute d'éducation et de culture n'ont ni le recul ni le discernement et suivent ce qu'ils croient comprendre.

Le Mousquetaire des Mots 22/02/2014 08:58

Allons bon, ma réponse à Axel n'est pas au bon endroit. Décidément, la programmation actuelle d'O.B. ne vaut rien.

Le Mousquetaire des Mots 22/02/2014 08:57

Entièrement d'accord. A la décharge de ces pauvres d'esprit, on fait tout pour les abrutir (la télé est largement envahissante et on s'en gloutonne sans discernement). Les grandes gueules savent exploiter la faiblesse du raisonnement, voilà pourquoi le fascisme existe. Et comme on exacerbe les peurs avec des arguments en trompe-l’œil, ça sème la discorde et ça peut mener loin. Hélas !

segolin183 17/02/2014 14:32

Que c'est agréable de voir des gens cultivés!
Heureusement nous ne sommes pas tous des moutons de Panurge!
Respects d'après-midi printanier!
Marc(tagnan)

segolin183 17/02/2014 09:42

J'ai vu et j'ai coupé car je ne supporte pas (c'est au delà de mes forces) je connais ces arguments et je pourrai en dire moi le Niçois d'origine Italienne à l'époque ou mes grands-parents arrivés d'Italie étaient traités pire que du bétail!
Un humoriste jadis (trop tôt disparu )a dit " il y a plus d'humanité dans le regard d'un chien que dans les yeux de Jean-Marie " je confirme c'est le cas pour sa fille....(et pourtant j'adore les blondes)
Respectes d'un lundi ensoleillé
Marc(tagnan)

Le Mousquetaire des Mots 22/02/2014 09:01

Je n'apprécie pas du tout, mais comme il faut savoir ce qui se raconte, j'écoute. Et du coup, je critique. Il vaut mieux ne pas se boucher les oreilles pour contrer ces mensonges. Bon d'accord, je n'ai pas une audience territoriale immense, mais au moins, le hasard peut faire que des gens tombent sur mes articles et se mettent à réfléchir (oui, je sais, c'est un peu gros). Après tout, se taire, c'est se faire complice, non ? Donc autant dire (et dans ce cas de figure, écrire).

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche