Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 18:40

Voilà, l'exercice est passé. Alors discutons-en. La reconnaissance de la lourdeur de plus en plus prégnante des impôts exclut que ceux-ci vont baisser prochainement. Le mot 'économies' a été prononcé mais sans dire quelles seraient les orientations que ce mot sous-entendait.

Bon je n'éplucherai pas plus avant cette prestation. En revanche, je vais y aller de mes commentaires. Sans doute les impôts reculeront pour les bas salaires, mais quand ? Aucune date n'a été avancée. Faudra-t-il attendre la fin du quinquennat pour qu'on recommence à respirer ? La TVA évolutive a fait son apparition. Mais pas dans le sens du porte-monnaie des plus démunis. Il va sans dire que l'on augmente facilement la TVA mais que celle-ci rechigne à baisser. Sans compter que Sécu, Mutuelles, CSG, CRDS, CASA, taxes sur les taxes viennent écornifler toujours davantage l'échancrure déjà étroite de la bourse du commun.

Les économies ? Aucune piste. Alors je peux au moins en proposer une qui va dans le bon sens. Que les affairistes étatiques se déplacent moins et les finances publiques ne s'en porteront que mieux. Le Président a fait clairement entendre qu'il ne se rendrait pas aux jeux d'hiver à Sotchi. Fort bien. J'espère que le ripolinage de façade (sous-couche d'un vernis démocratique) placardé par son homologue russe ne le fera pas changer d'avis. A moins qu'il ne règle lui-même les frais de ce déplacement (gardes du corps pour lui et son cortège diplomatique, nuitées dans un 5 étoiles, repas dans d'excellents restaurants - sauf s'il est invité par le Gégé, autre gloire nationale résidant près de la ville où se dérouleront les jeux - les maquilleuses, les secrétaires, les porteurs de valises, et toute la smala avec laquelle un chef d'état n'oublie jamais de se déplacer...) Ca coûte bonbon tout ça, et pourtant on n'en parle jamais. Je lui conseillerai jusqu'à éviter tout déplacement inutile car, après tout, il peut justifier ses non déplacements en arguant que le pays est en crise durable et que les dettes accumulées doivent être remboursées. Je peux également proposer de réduire la facture en diminuant les salaires ministériels et affidés, les limousines avec chauffeur, les réceptions et galas au nom de la diplomatie. Et tiens, puisque nous sommes en 2014, voilà cent ans que la première guerre mondiale était déclarée. Nul doute qu'on va nous seriner la larme à l'oeil qu'il faut, au nom de tous les poilus sacrifiés, organiser le centenaire de cette période guerrière. Ca aussi ça fend le coeur des finances. Alors, point de festivités inutiles et dispendieuses. Réduire la voilure en faisant un défilé du 14 juillet a minima serait également une bonne idée. Quant aux raouts dans les jardins de l'Elysée, on peut très bien s'en passer.

C'est sûr, je peux développer davantage, mais zut, je ne perçois aucun salaire pour inspirer les penseurs en manque de génie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu finances
commenter cet article

commentaires

segolin183 15/01/2014 13:47

Mr le mousquetaire ,transportez vous sur mon blog afin de voir mon coup de Jarnac en rime sur les évènements récents!
Votre obligé
Marc(tagnan)

Le Mousquetaire des Mots 15/01/2014 22:47

Okay cher Marctagnan, j'y cours, j'y vole et verrai quel esprit de vengeance vous anime.

geo 13/01/2014 16:31

bonjour Maître des mots..
d'abord meilleurs voeux...ben oui un peu à la bourre...
Tu a raison tout augmente d'une manière insidieuse, en silence..
En silence Hollande détruit la France certainement d'une manière intelligente puisque aucun des français ne rechignent...
La redoute n'a plus de doute
Good Year n'a plus de "years"
et personne ne voit que les vrais fautifs sont gouvernants et syndicats...
l'entreprise est mal en point...vite une grève ou bien le rejet de tel repreneur...
mais nom de nom QUAND vont ils comprendre que France se meure...
Des économies..mais si il y a a faire...
Suppression du Sénat qui ne sert plus à rien..
Réduire par deux le nombre de députés...je m'inquiète d'ailleurs si la proportionnelle arrive car il y aura encore un peu plus de ces parasites à l'assemblé..
Et puis les régions merdalors qu'attend on pour réduire le nombre d'individu ou service qui font doublon parfois triplette...
tiens chez moi 45 vice président au conseil général....
alors si l'on se creus les méninges l'on peut
Il y a aussi toutes ces associations que l'on finances pour nous "emmerder"..
Le CRIF, Le Cran et autres assocs...qui parasites la vie sous de fallacieux prétexte..
Diminution des dotation des partis politiques...que ces chefs de parti fassent appels à leurs adhérents..
bon je te laissent pour aujourd’hui, je retourne dans ma grotte loin de ce monde malade que je ne voudrais plus voir
bien amicalement
voila des pistes....

Le Mousquetaire des Mots 13/01/2014 22:25

Bonsoir Géo,
Oui tu te fais rare, mais quand tu passes tu en dis des choses. Tu as complété ma liste (qui n'était pas exhaustive) avec des points auxquels je n'avais pas vraiment réfléchi. Un grand merci pour ce continuum impromptu, ça complète avantageusement mon énumération. Et je vais en rajouter une autre : le financement des partis par les adhérents dis-tu, je rajoute idem pour les syndicats qui sont soutenus par les pouvoirs publics. Pour tes photos, on ne te finance pas, et moi pour mes (de plus en plus rares) articles non plus. On se démerde comme des grands. Mais peut-être ne sont-ils pas, tous ceux-là, des adultes à part entière...
Je plaisante, alors que le sujet est sérieux. J'en conclus qu'il vaut mieux rire malgré le sérieux requis face à tout cela.
Bonne soirée en espérant que tu continue, même dans ta grotte, à nous régaler de tes splendides photos. Amicalement

segolin183 11/01/2014 10:06

Lorsqu'on relit vos savoureuses explications et que l'on sait ce que l'on sait en rapport à un tabloïd ,ces vœux inattendus paraissent bien léger!
En effet ,je lui avais demander de sortir ses " corones " pour lutter contre le dict

segolin183 11/01/2014 10:10

(j'ai une mauvaise manip ,je continue) pour lutter contre le dictat de l'argent roi et non de les sortir pour les montrer à une jolie comédienne......Mais enfin nous ne sommes que des hommes ....parait-il!
Et la crise continue
Marc(tagnan)

mocekx 07/01/2014 11:07

hélas le train de l'état est emballé et le prochain virage va le faire freiner au profit des seuls marchés financiers! il fut une remise à plat de notre système financier qui se permet 80 milliards de fraude fiscale! il faut une remise à plat de nos dépenses publiques où les gaspillages sont nombreux! une remise à plat de notre système administratifs où les doublons ou plus plombent le bon fonctionnement et les coûts, il faut surtout une remise a plat de notre système politique qui favorise les fonctionnaires au dépend du monde du travail

Le Mousquetaire des Mots 07/01/2014 23:31

Bonsoir Mocekx,
Oui, il faut une réflexion élargie, une consultation des citoyens pour repenser notre société qui se délite. Quand je dis notre société, j'englobe toute la société occidentale dont le modèle ne vaut plus grand chose au regard du reste du monde. Par la colonisation nous avons imposé notre système à des peuples dont ce n'est pas la mentalité. C'est donc à nous de redresser la barre en évoluant sans imposer au-delà de nos frontières. Nous ne en porterons que mieux. Je ne développe pas davantage, c'est à chacun d'entre nous de se faire une opinion sans arrière-pensée. Peser le pour et le contre, imaginer autre chose. Ce système est en perdition (regarde l'Europe, les USA, tous ces états qui se déglinguent parce qu'ils ont mis le libéralisme en place sans concevoir d'autres possibilités. Les sociétés de profit ne peuvent plus être prépondérantes, même si l'Orient, le Moyen-Orient, le continent Africain nous ont emboîté le pas. Par la force des choses puisque tout le monde veut une part du gâteau et plus elle est grosse plus elle est convoitée.
Tu énumères ce qui nous fait nous enliser dans la crise qui n'en finit pas de faire des ravages. Tu dénonces ce qu'il faut changer et tu englobes tout dans un même paquet. C'est regrettable à plus d'un titre : une remise en question est indispensable, mais il faut savoir conserver ce qui ne cessera jamais de fonctionner. Il faudra toujours un état et donc un gouvernement. Tant que la société civile ne prendra pas les rênes, aucun changement ne sera possible. Sur ce point-là je te rejoins complètement : la politique est devenue un métier alors qu'elle est une charge. Elle n'est plus que l'expression des ego et des ambitions. En revanche, tu mets les fonctionnaires dans le même paquet et là, je ne suis pas d'accord. Pour moi, un état digne de ce nom se doit d'assurer l’Éducation la Santé avant tout autre chose. Certes, les fonctionnaires ne produisent pas de richesses au sens où l'on entend généralement, mais les enseignants participent à la richesse nationale en formant la jeunesse de demain (elle seule en est le devenir), les hôpitaux savent soigner et donc permettent à la population de produire des richesses. Il y a sans doute des fonctionnaires qui transforment leur boulot en sinécure, mais d'autres au contraire assument leur charge de travail (et le pourcentage des uns et des autres n'est pas comparables, les premiers étant largement minoritaires). On ne peut mépriser ce que font les fonctionnaires pour préférer les ouvriers, les artisans, les commerçants,etc... qui participent à l'économie de manière plus évidente que ces fâcheux agents de l'état que l'on brocarde un peu facilement. Cela me fait le même effet que ceux qui stigmatisent les émigrés parce qu'ils voleraient le travail des autochtones. On parle si souvent de ce que l'on connaît pas et surtout on se laisse piéger par les discours de politiciens qui montent les factions les unes contre les autres. A force de tout mettre dans le même sac, on finit par n'y voir plus clair et on dénonce ceux-là qui ne foutent rien, sont inutiles, s'engraissent sur le dos des petites gens, etc. etc.
Pas facile de tout appréhender de manière objective, de tirer des conclusions, de ne pas se sentir hérissé par ce qu'on nous fait croire. Et si nous tentions de regarder dans la même direction, si nous tentions de trouver autre chose que le dénigrement des autres et le déni de soi ?

sixtine-39 04/01/2014 16:03

Tout serait possible, en matière d'économie si le pouvoir n'avait corrompu à tout jamais ceux qui le détiennent et ne le lâchent qu'à regret !

Le Mousquetaire des Mots 04/01/2014 18:48

Bonsoir Sixtine,

Tu es encore plus pessimiste que moi. Mais je partage assez ton point de vue : nos élites politiques (ou politiciennes ?) ont un goût prononcé pour le pouvoir et ce qu'il rapporte. Je me répète : tant que la société civile ne reprendra pas les rênes il en sera ainsi. Les mauvaises habitudes sont difficiles à perdre. Moralité : il faut soit se révolter et indiquer qu'on veut que tout cela change, soit se résoudre à la révolution. Deux alternatives peu recommandables, mais est-ce qu'on nous laisse le choix ?
Bon, c'est pas tout ça, mais je dois préparer le repas. je te laisse méditer et te dis à bientôt. Amicalement

Florentin 04/01/2014 11:46

Le cortège étatique vit au-dessus de NOS moyens ! Mais, bon, on nous répondra que les ors de l'Etat sont nécessaires à la réputaiton de le France. Tu parles. Je crois bien que tout le monde, à l'extérieur, se fout bien de notre gueule. Non sans raison.

segolin183 04/01/2014 13:30

En tout cas Florentin ,en Californie ou ma sœur habite et enseigne on ne se moque de la France ,bien au contraire!
Marc(tagnan) l'autre mousquetaire (apprenti)

Le Mousquetaire des Mots 04/01/2014 12:00

Je veux bien admettre qu'il faut un certain décorum pour recevoir dignement les chefs d'état. Cependant, on peut minorer la facture en réduisant les frais superfétatoires (comme changer toutes les ampoules pour le cas où une seule tomberait en panne, par exemple). L’Élysée a fait vendre des bouteilles de picrate, qu'il vende encore quelques bouteilles mais surtout qu'il n'en rachète pas. Si on cherche bien, on peut trouver des économies apparemment de bouts de chandelles, mais qui, cumulées, feraient que le coût républicain serait moindre. Après tout, je gère mon propre budget sans faire d'excès et mes moyens ne sont pas ceux du train de vie des ministres et autres officiels : je ne dois rien à personne, n'achète que si je peux dépenser sans faire d'emprunt, je délaisse le superflu et me contente d'un quotidien qui n'a rien de morne tout en n'étant pas fastueux. Et de cela, je ne me porte pas plus mal. Si tous ces gourmands qui aiment à dépenser sur le dos du contribuable avaient à gérer le budget moyen de la plupart des français, ils sauraient peut-être ce que signifie tirer le diable par la queue ou être économe sans être ladre. Tout n'est que question de choix et ça, toi comme moi savons opter pour ce qu'il faut et refouler ce qui n'est pas indispensable.
Qu'on se foute de notre gueule à l'extérieur n'est pas le plus important. Le tout est de trouver ce qui peut être fait pour qu'on n'en arrive ni au stade de l'Espagne, ni du Portugal, ni de la Grèce. Tant que le FMI ne fourre pas son nez dans nos affaires, rien n'est perdu.

segolin183 04/01/2014 09:23

Il me plait de répondre en rime......
-------
Est-ce un fromage ou un faux mage
Qui nous présente ses bons vœux
Le petit lu de Nantes pur beurre
Sent l'Aubry ou le Sapin !
Son discours est-il un leurre
Pour Manuel quel hommage
Si cela peut nous rendre heureux
Alors chiche ,tous au turbin!
Mar(tagnan)

segolin183 03/01/2014 15:08

Cher mousquetaire je commenterai ton excellent article plus tard mais j'ai republié exprès pour toi un article su mon blog qui explique pourquoi j'aime la poésie et vers quel auteur va ma préférence!
Respects
Marc(tagnan)

Le Mousquetaire des Mots 03/01/2014 16:42

OK Marc, j'y cours.

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche